Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 13.02.2012 08h16
La Chine s'engage à faire stoper les prélèvements de frais supplémentaire par les écoles maternelles

Le ministère chinois de l'Education a demandé aux établissements scolaires de mettre un frein à la pratique des frais supplémentaires et plus particulièrement pour les élèves de maternelle, dans le but de mettre sous contrôle les coûts excessivement élevés de l'éducation préscolaire.

Dans son récent plan de travail pour le nouveau semestre, qui commence ce mois-ci, le ministère a demandé aux écoles et autorités éducatives d'abolir les frais non autorisés et de rendre publics tous les frais et standards pratiqués

Il est interdit aux écoles et autorités de l'éducation de collecter des frais supplémentaires au nom de l'organisation de groupes d'intérêt, d'ateliers d'apprentissage, de programmes de formation spécialisée ou de groupes parents-élèves, a-t-on appris du plan.

Les parents chinois se sont plaints des frais hors de proportions exigés même par les écoles maternelles publiques, pratique causée par le fait que la demande en places ait dépassé les capacités.

Selon des médias, en 2010, les parents dans les grandes villes ont souvent dû faire la queue pendant des jours pour obtenir une place pour leurs enfants.

En 2011, le gouvernement central a budgétisé 3 milliards de yuans (476 millions de dollars) pour "soutenir le développement de l'éducation préscolaire rurale dans les régions centrales et ouest ainsi que dans les zones des minorités ethniques", a fait savoir le ministère des Finances.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 12 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?