Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 08.11.2011 08h54
Plus de coopération en matière d'environnement et de transports en vue entre la Chine et la France
De gauche à droite : Mme Sylvie-Agnès Bermann, ambassadeur de France en Chine, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet et M. Thierry Mariani.

Après 3 jours de visite à Shanghai, Wuhan et Chengdu, la ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Nathalie Kosciusko-Morizet est arrivée lundi à Beijing avec Thierry Mariani, ministre chargé des Transports. Ils ont annoncé une immense négociation entre la Chine et la France dans les secteurs des transports et de l'amélioration de l'environnement.

Un consensus pour un meilleur environnement.

Lors de la conférence de presse, Madame Kosciusko-Morizet a dévoilé les accords conclus pour une « économie circulaire ». Une usine GDF Suez a vu sa construction débuter à Wuhan, capitale de la province du Hubei ; elle pourra traiter des déchets générés par le parc industriel chimique de la ville et fournir un approvisionnement en eau. C'est la 3e usine de traitement des eaux usées dans un grand parc industriel chimique chinois. D'ailleurs, la France offrira à Wuhan un prêt permettant des transformations à basse consommation dans les bâtiments, afin de réduire les émissions de carbone et l'utilisation de l'énergie.

A Shanghai, un centre de recherche a aussi été inauguré à l'université Normale de la Chine de l'Est avec l'entreprise Rhodia. Il se consacrera à l'élaboration de produits de chimie verte, qui utilisent le pétrole comme matière première mais qui produisent moins de nuisances.

Une nouvelle liaison aérienne entre Paris et Wuhan

Des vols aériens entre Wuhan et Paris seront mis en service dès avril prochain, ce qui favorisera les échanges entre Wuhan, où se trouvent deux usines de production de Dongfeng Peugeot-Citroën Automobile et de nombreux entreprises françaises, et la France.

L'exportation de « technologie, de produits et des services »

Madame la Ministre a déclaré que la France ne vendait pas seulement des équipements écologiques, mais aussi de la technologie et des services. « Nous avons fait ensemble un centre de recherche ... on exporte des produits, mais on installe la capacité de production ici », a-t-elle dit, « On exporte des matériels et puis des services pour leur utilisation », a-t-elle ajouté.

La Chine accomplit ses tâches assignées par le « Protocole de Kyoto »

La Chine attache actuellement une grande importance aux enjeux environnementaux. Dans son 12e plan quinquennal, elle a prévu une baisse de l'intensité carbonique de 17% sur 5 ans, la réduction de la consommation d'eau par unité de VAI de 30%, le développement des énergies non fossiles et des économies d'énergies dans des entreprises énergivores.

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois participera à un sommet de l'APEC
Nouvelles principales du 8 novembre
Réduit à la dernière extrémité, la clique du dalai lama incite à la « suicide par le feu »
La croissance stable de l'économie chinoise constitue un événement de portée mondiale
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?