Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 07.11.2011 14h40
Second amarrage entre Tiangong-I et Shenzhou-VIII

Shenzhou-VIII et Tiangong-I exécuteront un second amarrage dans une semaine si tous les tests continuent à bien se dérouler. Tiangong-I et Shenzhou-VIII ont à l'heure d'aujourdhui volé ensemble dans l'espace pendant plus de 83 heures.

Le second amarrage sera conduit dans des conditions d'orbite et de lumière plus mauvaises pour tester la capacité de réutilisation des systèmes d'amarrage.

Wang Xiang

Vice-ingénieur en chef

Système du vaisseau spatial habité

"Pour faire en sorte qu'il soit possible d'exécuter le second amarrage, les 2 modules doivent d'abord être décrochés. Et puis ils seront à nouveau amarrés. Le processus complet est nouveau pour nous."

Shenzhou-VIII est équipé d'un radar à micro-ondes, d'un radar laser et d'un détecteur d'imagerie à haute résolution. Il est également important de tester si les radars et les détecteurs peuvent être utilisés sous différentes conditions au cours du second amarrge.

Wang Xiang

Vice-ingénieur en chef

Système du vaisseau spatial habité

"Les détecteurs réagissent différemment dans des conditions différentes. Tous les ingénieurs spatiaux vont rencontrer ce problème. L'unique moyen pour surmonter ce problème est de tester le détecteur sous une autre orbite pendant le second amarrage. Ce test ajoute aussi des incertitudes au succès du second amarrage."

Shenzhou-VIII et Tiangong-I voleront ensemble pendant 12 jours pour cette phase test. Ensuite un second amarrage sera suivi par un vol de 2 jours. Shenzhou-VIII doit retourner sur Terre le 17 novembre.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : des résultats positifs et équilibrés obtenus lors du 6e sommet du G20 (porte-parole)
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?
Il est inadmissible que l'aviation civile refuse l'accès aux handicapés sous le prétexte de l'aversion qu'ils inspirent aux autres passagers
Il faut faire tomber les barrières pour renforcer la confiance entre la Chine et le Japon