Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.11.2011 10h08
Retour sur Terre après une simulation de voyage sur Mars

Les six chercheurs ayant participé à une simulation de voyage sur Mars ont achevé avec succès cette mission impressionnante de 520 jours et sont revenus à la planète Terre vendredi.

La porte de métal de leur simulateur s'est ouverte aux alentours de 14h heure de Moscou (10h00 GMT), et les chercheurs sont sortis du module expérimental pour la première fois depuis le 3 juillet 2010, sous les applaudissements et les félicitations de leurs proches, de responsables et de journalistes.

Le chercheur chinois Wang Yue faisait partie de l'équipage exclusivement masculin qui a vécu dans des capsules verrouillées simulant le confinement, le stress et la fatigue d'un voyage interplanétaire.

"Ravi de vous revoir. Après 520 jours, nous sommes enfin de retour", a déclaré M. Wang aux journalistes en chinois et en Anglais avant de quitter les lieux avec les autres participants pour se soumettre à des tests médicaux. M. Wang devrait être de retour en Chine d'ici décembre.

Parmi les autres chercheurs figuraient les Russes Alexeï Sitev (chef de l'équipe), Soukhrob Kamolov et Alexander Smolevski, le Français Romain Charles et l'Italien Diego Urbina.

"L'équipage a achevé l'expérience", a rapporté M. Sitev à des responsables spatiaux russes. "La mission est accomplie, l' équipage est en bonne santé et prêt pour de nouvelles missions".

Au cours de cette expérience, visant à tester la résistance humaine aux tensions physiques et psychologiques, l'équipage communiquait avec les organisateurs et avec leurs familles par Internet, avec un signal retardé et parfois déformé pour reproduire les effets d'un voyage spatial. Ils mangeaient de la nourriture en conserve similaire à celle consommée à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

Les chercheurs ont également effectué plus d'une centaine d' expériences, y compris trois simulations de sortie sur "Mars", s' aventurant hors de leurs quartiers confinés dans de lourdes combinaisons spatiales pour fouler une étendue de sable dans une salle reproduisant la planète rouge avec des drapeaux de Russie, de Chine et de l'Agence spatiale européenne.

Li Yinghui, concepteur en chef adjoint du Centre de recherche et de formation des astronautes en Chine, a déclaré à Xinhua que les participants avaient surmonté ce test à la fois physique et psychologique et que leurs expériences avaient permis d'engranger des expériences précieuses pour l'évolution ultérieure de l'exploration spatiale.

Trois expériences menées par la Chine sur des produits de médecine chinoise pendant cette simulation de mission ont été fructueuses, selon M. Li.

Ce simulateur spatial, construit à l'Institut de problèmes biomédicaux, se compose d'un module d'atterrissage, d'un module de recherche, d'un segment résidentiel, d'un espace de stockage, d' une serre, et de modules séparés imitant la surface de Mars, avec un volume de 1.200 mètres cubes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?