Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 01.11.2011 14h29
35 milliards de yuans pour le programme de vol habité chinois, moins que l'investissement annuel des Etats-Unis

L'ingénieur en chef du programme de vol habité chinois Zhou Jianping a annoncé le 30 octobre à Jiuquan, un centre chinois de lancement spatial situé dans l'ouest, que le programme de vol habité chinois était modéré et n'excédait pas les besoins du développement économique et social du pays, mais suivait la loi scientifique.

Selon lui, le programme de vol habité chinois, qui a été officiellement fondé en 1992, a dépensé pendant environ 20 ans 35 milliards de yuans (4 milliards d'euros, soit 5,5 milliards de dollars). Ce chiffre est même inférieur à la dépense annuelle que les Etats-Unis investissent dans leur programme spatial.

Ces dernières années, le budget de la NASA s'est maintenu entre 17 milliards de dollars et 18 milliards de dollars par an, tandis que la Russie ne cesse d'augmenter ses investissements. L'Europe et le Japon assurent aussi une tentance de développement régulier.

Le lancement spacial est une technologie de haute risque. Selon des statistiques, le taux de réussite mondiale est de 93,7% depuis 1990.

Selon Wu Ping, porte parole du programme de vol habité chinois, le taux de réussite pour les permiers 130 lancements spatiaux chinois reste à environ 94,4%. Le dernier échec s'est produit le 18 août 2011, où la fusée porteuse Longue marche II-F qui chargeait de porter le satellite expérimental SJ-11-04 n'est pas entré en orbite, en raison d'un dysfonctionnement de la fusée.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Hu Jintao entame une visite d'Etat en Autriche
Nouvelles principales du 31 octobre
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?