Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 31.10.2011 15h54
La « soeur jumelle » de la Terre comporte peut-être de l'eau liquide

Peu de temps auparavant, des astronomes européens, qui travaillent à l'European Southern Osbervatory (ESO) de la Silla au Chili, ont découvert une planète qui « ressemble » le plus, parmi toutes les autres trouvées jusqu'ici, à notre Terre.

Cette planète extra solaire, située près de South of the Vela, gravite autour d'une étoile peu lumineuse. Les savants pensent que de l'eau à l'état liquide pourrait exister à sa surface et qu'ainsi elle serait le plus grand espoir à ce jour d'une autre planète abritant la vie.

La découverte de ce nouveau corps céleste suscite et l' « étonnement » et la « joie » des gens de la Terre et les médias lui donnent par plaisanterie le nom de « sœur jumelle de la Terre », ou bien « Terre numéro deux » ou bien même « Tante de la Terre ».

Pour ce qui est de son orbite, elle est presque ronde, ce qui apporte à la surface de la planète un climat stable permanent, alors que celle-ci se trouve justement à un emplacement aux confins extérieurs de la zone habitable pour la vie. La nouvelle planète reçoit de la chaleur auprès de son « soleil », c'est-à-dire de l'étoile appelée HD85512, une naine jaune qui émet moins de chaleur et moins de lumière, c'est pourquoi elle qui est si proche de celle-ci, elle reçoit seulement un peu plus de chaleur par rapport à la Terre qui en reçoit du Soleil.

D'après les calculs effectués par les experts du groupes de recherches qui a fait cette découverte, le taux de couverture de nuages sur la planète atteint au moins 50%, ce qui signifie que la chaleur excédentaire peut tout à fait être réfléchie et renvoyée dans l'espace, ce qui permet d'empêcher que la surface du corps céleste soit trop chauffée et que la température y soit excessive. Pour ce qui est de la Terre, son taux de couverture de nuage est de 60%. D'autre part, selon les estimations des scientifiques, il est fort possible que la planète en question soit dotée d'une atmosphère tout comme la Terre.

Toutefois, le professeur Manfred Cortez, qui enseigne l'astronomie à l'Université de Texas aux Etats-Unis, déclare avec prudence que pour les savants et les scientifiques, il leur faut recueillir et détenir encore plus de données et d'informations pour pouvoir déterminer si cette nouvelle planète abrite réellement la vie.

Ce qui est regrettable, c'est qu'en raison des restrictions imposées au voyage extraterrestre à bord d'engin spatial en vue de connaître l'univers, pour les gens de la Terre qui pensent rendre visite à la « tante » de celle-ci, ce sera toujours un rêve qui leur serait impossible de réaliser dans un proche avenir.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Conversation téléphonique entre le président chinois Hu Jintao et son homologue français Sarkozy
Nouvelles principales du 28 octobre
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?