Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 26.10.2011 16h20
Un rendez-vous difficile entre le module laboratoire spatial Tiangong-1 et le vaisseau Shenzhou-8

Le vaisseau spatial Shenzhou-8 rencontrera en novembre le module laboratoire Tianggong-1 qui a été lancé dans l'espace fin septembre. Ce rendez-vous marquera le premier amarrage spatial dans l'histoire de la Chine. Cette technologie pilote est indispensable pour l'assemblage de la station spatiale et le programme d'atterrissage lunaire habité. Dans le secteur de l'aérospatiale, la technologie des amarrages, la technologie de la navette spatiale habitée et la technologie d'activité extravéhiculaire sont trois technologies fondamentales. Cependant, la technologie des amarrages est très difficile à maîtriser et est hors de l'imagination de la plupart des gens.

L'amarrage de Shenzhou-8 et Tiangong-1 est comme une combinaison de deux trains à grande vitesse et sans rail dans l'espace. Pour comprendre plus facilement, Tiangong-1 vole à une vitesse de 8 km/s vers l'avant, Shenzhou-8 le rattrape et s'amarre avec Tiangong-1. L'amarrage doit être parfait pour que l'électricité et l'air puissent être connectés entre les deux appareils

Si l'amarrage se déroule bien, la Chine sera le 3e pays, après les Etats-Unis et la Russie, à maîtriser cette technologie, qui posera des fondations pour des explorations spatiales plus lointaines pour la Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois souligne le contrôle de l'inflation
Nouvelles principales du 25 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne