Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 16.10.2011 11h06
La piété filiale : un sujet discuté pour entrer à l'université

La nouvelle selon laquelle la piété filiale sera un indice de mesure pour juger des étudiants les plus qualifiés pour entrer à l'université de Beijing l'année prochaine a suscité des discussions en ligne, selon un article du Yangtze Evening Post.

L'université de Beijing accordera plus d'attention à la moralité en ajoutant des indices de mesure comme l'attention aux autres, la participation aux activités d'intérêt public et l'honnêteté. Parmi eux, la piété filiale se classe au premier rang.

Les opinions des internautes sont divisées sur cette question. Certains ont indiqué que cela était impraticable. « Qui a le dernier mot sur le fait qu'un étudiant fait preuve de piété filiale ou pas, les parents ou les professeurs? La norme est trop subjective pour être pratique », selon l'internaute Shifeimen.

« Il n'y a pas une seule définition de la piété filiale. Certains parents disent que les enfants sont plus dévoués s'ils étudient bien et vont dans une bonne université », déclare Tianfubaobei, un autre internaute.

Cependant, certains professeurs appuient ce nouveau plan. « On ne peut pas nier que d'excellentes notes sont importantes, mais si un étudiant ne peut pas développer l'intégrité, cela signifie l'échec de l'éducation », confie Zuo Bohua, proviseur du lycée de Rugao, dans la province du Jiangsu, en Chine de l'Est.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est confiante dans la capacité de l'Europe à lutter contre les crises
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis
Vive l'Amérique !
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine