Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 14.10.2011 11h33
Ces jeunes qui se suicident pour échapper à leurs problèmes

A la suite d'une récente série de suicides d'étudiants, de nombreuses personnes se sont posées cette question : « Qu'est-ce qui ne va pas chez nos enfants ? ».

Mardi, un jeune de 17 ans du nom de Li est mort après avoir sauté du quatrième étage d'un bâtiment du Lycée Beihong de Shanghai.

Des marques faites au couteau ont été découvertes sur les bras du garçon. Il avait aussi écrit une lettre et envoyé des textos à son père avant son suicide, mais le contenu n'en a pas été révélé.

« Les causes du suicide font encore l'objet d'une enquête », a déclaré mardi un professeur au China Daily.

Les parents du jeune étaient trop choqués pour pouvoir être interrogés mercredi, tandis que la plupart de ses camarades de classe étaient injoignables.

Le 10 octobre, un autre jeune garçon, âgé de 11 ans, avait sauté du 13e étage d'un immeuble d'habitation de Shanghai alors que ses parents dormaient.

Et la veille encore, un jeune garçon de 13 ans en avait fait de même depuis le cinquième étage d'un bâtiment de la même ville ; gravement blessé, sa vie n'est cependant pas en danger. Les raisons de son geste n'ont pas encore été révélées.

Mais Shanghai n'est pas la seule ville qui a vu une série de suicides d'étudiants.

Ainsi, à Jiujiang, dans la Province du Jiangxi, dans l'Est du pays, trois jeunes filles âgées de 10 ans ont sauté du deuxième étage d'un bâtiment. Elles ont fort heureusement survécu et sont soignées à l'hôpital. Le trio a confessé qu'elles avaient choisi de sauter parce qu'ainsi elles n'auraient plus à faire de devoirs.

La grand-mère d'une des fillettes a dit que sa petite-fille avait toujours beaucoup de devoirs. Toutes trois n'avaient pas réussi à terminer leurs devoirs ce jour-là, et elles avaient peur d'être punies par leurs professeurs à cause de cela.

Ces histoires choquantes ont conduit de nombreuses personnes à en faire le reproche à l'intense concurrence qui règne dans la société moderne. D'autres, cependant, disent que le responsable est le système éducatif chinois, car il met souvent la pression sur des esprits qui sont trop jeunes pour la supporter.

Comme il est peu probable que le système change de sitôt, les experts disent que les étudiants chinois ont besoin de davantage d'aide psychologique.

Pour Yang Jing, psychothérapeuthe à l'Université Normale de Beijing, de nombreux parents ne réussissent pas à détecter les problèmes et manquent de communication émotionnelle efficace avec leurs enfants.

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime sa ferme opposition à la pression des Etats-Unis pour faire réévaluer le yuan au moyen de leur législation domestique
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis
Vive l'Amérique !
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine