Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 12.10.2011 17h05
Tiangong-1 transmet sa première photo, amélioration de son habitacle pour permettre le séjour du premier astronaute

Jusqu'à midi du onze octobre, Tiangong (Palais céleste)-1, le premier module spatial inhabité chinois, avait effectué 184 rotations autour de la Terre. Tout se passe normalement et il accompli son travail dans des conditions relativement bonnes. Les tests qu'il réalise se déroulent de façon satisfaisante. Le 10, le Mini blog de Tencent a transmis la première photo prise par le véhicule spatial. On voit sur la photo la moitié de Tiangong-1, ainsi qu'une partie de la surface extérieure de la cabine des ressources et l'antenne de relais de satellite.

En tant de modèle embryonnaire du premier laboratoire spatial chinois, Tiangong-1 sera la première habitation des astronautes chinois dans l'espace. Un correspondant vient d'apprendre auprès du Centres des Astronautes chinois que ces derniers sont en train d'exécuter de durs et âpres préparatifs en vue de leur installation dans le « Palais céleste » et que cela soit réalisable, le présent engin spatial inhabité exécute dans l'espace des tests de systèmes ayant rapport avec l'oxygène, la température, l'humidité, le bioxyde de carbone, la pression... Enfin, il est exigé que l'habitacle du module spatial soit effectivement sûr avant que le premier astronaute y séjourne.

L'entraînement de surveillance exige qu'on soit fixé sur son siège durant trois heures

Le lancement de Tiangong-1 ressemble au coup de pistolet tiré pour donner le signal du départ, ce qui montre que le moment où les astronautes chinois vont accomplir leur mission s'approche rapidement.

Au cours de l'entraînement donné le 10 octobre dans la salle de simulateurs, Yao Zhi, l'entraîneur des astronautes, s'est assis dans son siège devant l'écran durant trois heures sans bouger pour surveiller de près chaque geste et chaque mouvement de ses élèves qui exécutaient alors le processus de vol dans un engin spatial. Il leur lançait des ordres et des directives, leur faisait des remarques et des recommandations et prenait des notes. Pour ne pas aller à la toilette, il n'est abstenu de boire pendant son petit déjeuner. A l'issue de l'entraînement, toujours dans son uniforme, il s'était précipité dans la salle de repos pour faire des remarques à chacun. « Certains d'entre vous exécutaient mes ordres trop lentement et la raison c'est qu'ils ne connaissent pas très bien l'emplacement désigné ! », leur a-t-il lancé.

Installation pour la première fois d'équipements susceptibles d'épurer les microbes

« Comparaison faite avec la mission de la série Shenzhou, la garantie de la vie dans Tiangong est beaucoup plus assurée et on a fait tout pour parer à toute éventualité, pour que tout soit infaillible et pour que tout soit absolument sûr. A cet effet, toutes les précautions ont été prises. », a déclaré à notre correspondant Li Yingbing, spécialiste en la matière. Pour que l'homme puisse survivre dans l'espace, l'oxygène lui est nécessaire et celui-ci ne peut provenir que de l'engin spatial qui est doté d'équipement assurant l'humidité, la température et la pression nécessaires. Bien que nous avons acquis déjà des expériences dans les vols exécutés par les « Shenzhou », mais il y a toujours de grands défis pour Tiangong lors de l'exécution de sa mission.

Pour ce dernier, il a toujours des normes à exécuter quant aux microbes et aux granules qui existent à l'intérieur. A cet effet, les spécialistes ont conçu un disponible susceptible d'épurer les petites quantités de gaz nuisible afin que l'air soit respirable à l'intérieur de l'habitacle. Enfin, l'environnement est complètement assuré pour que les astronautes séjournent dans une habitation propre et décente, alors que l'air et la sueur qu'ils rejettent sont récupérés.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les PM chinois et russe s'engagent à mener une coopération plus étroite
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine