Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 08.10.2011 08h14
"Steve Jobs a marqué le monde de son empreinte" (Fillon)

Le Premier ministre français François Fillon a rendu hommage jeudi sur son blog à Steve Jobs, co-fondateur d'Apple disparu mercredi.

"C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès de Steve Jobs, " indique M. Fillon sur son blog.

"Innovateur visionnaire, entrepreneur légendaire, il mêlait à son exigence artistique absolue un talent technologique sans pareil, et la capacité à rendre l'informatique simple, élégante, intuitive et accessible," selon le chef du gouvernement français.

De la conception de l'Apple 1 et du Macintosh à celle de l'iPhone et de l'iPad, en passant par le NeXT sur lequel est né le Web en 1989, il a contribué plus que tout autre à l'avènement de la société de l'information et à son renouvellement constant, indique M. Fillon, ajoutant que depuis 35 ans, l'énergie créatrice de Jobs a révolutionné en profondeur des secteurs aussi essentiels que l'informatique personnelle et l'accès au savoir, la musique et la culture, ou le cinéma d'animation.

"Son humanisme, sa créativité, la chute et la réinvention d'Apple, ainsi que ses nombreuses réalisations, sont une source d'inspiration constante pour des milliers d'entrepreneurs en France et à travers le monde," estime-t-il.

"Il aura repoussé sans relâche les limites de l'imagination, changé le quotidien de millions de gens, marqué le monde de son empreinte," poursuit M. Fillon.

"Son engagement est un exemple pour tous les entrepreneurs. C' est pourquoi je tenais à lui rendre hommage aujourd' hui," conclut-il.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine commence la livraison d'une aide alimentaire importante au Kenya
La loi américaine sur la devise chinoise fait plus de mal que de bien : médias américains
La Chine a naturellement ses nobles ambitions
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation