Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 25.08.2011 09h31
Le vaisseau cargo russe rate sa mise en orbite
Le vaisseau cargo russe Progress M12-M, lancé mercredi depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à destination de la Station spatiale internationale, n'a pas pu atteindre son orbite désignée.

Le vaisseau cargo russe Progresse M-12M, lancée mercredi depuis le centre spatial de Baïkonour au Kazakhstan et en direction de la Station spatiale internationale ( ISS), n'a pas atteint l'orbite voulu, a confirmé l'agence spatiale russe Roscosmos.

Roscosmos a indiqué qu'un dysfonctionnement était survenu lors de la dernière étape de la fusée Soyouz-U, après 325 secondes de vol, soit quelques secondes seulement avant l'entrée en orbite du vaisseau spatial.

Le vaisseau devait atteindre une orbite terrestre basse en neuf minutes environ à partir de son lancement.

Une source de l'aérospatiale a indiqué que le vaisseau avait envoyé un rapport de panne au moment de se séparer de la fusée Soyouz.

Selon des informations non-confirmées, le réservoir du réacteur auxiliaire fuyait et le moteur a été éteint automatiquement pour éviter une explosion.

Les débris du Progress sont déjà retombés à Altaï, république russe du sud de la Sibérie, selon l'agence de presse RBC.

Le vaisseau cargo avait à son bord une cargaison de plus de 3,5 tonnes destinée à approvisionner l'ISS, dont du matériel scientifique, de l'oxygène, de l'eau et de la nourriture.

Selon le contrôle terrestre russe, la perte de cette cargaison n'affectera pas l'équipage de l'ISS car les stocks de produits essentiels sont suffisants pour deux à trois mois.

Par conséquent, il n'est pas nécessaire de prévoir un retour prématuré de l'équipage, a déclaré le responsable Vladimir Solovyov.

Le lancement du prochain vaisseau Progress est prévue pour le 28 octobre, a indiqué M. Solovyov.

Il s'agit du second lancement spatial russe à échouer en moins d'une semaine, et le troisième de l'année. Le 18 août, une fusée Proton M a raté la mise en orbite d'un satellite de télécommunications Express-AM4. En février, la Russie a perdu un autre satellite, du nom de Geo-IK2.

Les échecs à répétition du programme spatial russe pourraient bouleverser l'industrie aérospatiale, ont rapporté les médias locaux.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle toutes les parties en Syrie à "la plus grande retenue"
Les microblogs sont la voix du peuple
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes