Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 11.08.2011 17h00
L'agence de presse Xinhua rejette l'accusation de "cyber-attaques" contre les ordinateurs d'une femme politique taïwanaise

L'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) a rejeté mercredi une accusation formulée par le bureau de campagne d'une femme politique taïwanaise selon laquelle l'agence serait à l'origine de cyber-attaques menées à son encontre.

Le porte-parole du bureau de campagne de Tsai Ing-wen, candidate du Parti démocrate progressiste (DPP) de Taiwan pour la prochaine élection du dirigeant de l'île, a indiqué mardi que le système informatique du bureau et de certains départements du DPP avaient récemment été l'objet de cyber-attaques, et que Xinhua serait une source potentielle de cette incursion.

Un porte-parole de Xinhua a rejeté cette accusation qu'il juge "sans fondement".

Selon le porte-parole, l'agence de presse Xinhua, en tant qu'agence de presse internationale disposant d'une influence dans le monde entier, s'est consacrée au reportage d'actualité tout au long de son histoire de 80 ans.

"En tant que fournisseur de services d'information, nous avons une position impartiale et objective dans l'élection de la région de Taiwan, et nous n'interférerons jamais dans la question", a affirmé le porte-parole.

"Toutefois, le bureau de campagne de Tsai Ing-wen, a accusé, sans sérieuse vérification, de manière présomptueuse Xinhua d'être à l'origine de ces cyber-attaques, ce qui a terriblement terni la réputation de Xinhua", a fait remarquer le porte-parole, qualifiant cette accusation de "piratage" contre Xinhua dans le monde réel.

"Nous exprimons ici notre forte insatisfaction", a-t-il déclaré.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'engage à augmenter son assistance au Mozambique
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)