Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 08.07.2011 17h01
La Chine est confiante dans la possession des droits de propriété intellectuelle pour sa ligne ferroviaire à gv I

Récemment, les médias japonais ont exprimé des doutes sur les droits de propriété intellectuelle de la ligne ferroviaire à gv de la Chine, prétendant que « cette ligne ferroviaire chinoise est un piratage de son train Shinkansen.

Le correspondant du Renmin Ribao a eu un entretien à ce sujet avec wang Yongping, porte-parole de presse du ministère chinois des Chemins de fer, ainsi que des experts. En voici questions et réponses.

Question : La ligne ferroviaire à gv de la Chine est-elle un piratage du Shinkansen japonais ?
Réponse : Les droits de propriété intellectuelle de la ligne chinoise à gv sont aux mains des Chinois et le niveau technologique de la ligne chinoise a déjà dépassé celui du train japonais.

En 2004, le Groupe Southern de locomotive et matériel roulant de la Chine (Southern Locomotive and Rolling Stock Industry Group. Ci-dessous il est désigné par l'abréviation : le groupe Southern) a coopéré avec la Société japonaise Kawasaki Heavy Industries Ltd, en introduisant le train à motrices multiples (dit EMU) d'une vitesse de 200 km à l'heure. Après 7 ans d'efforts de recherche conjointe, le groupe Southern a maîtrisé les technologies de conception, de construction et d'expertise du train à motrices multiples d'une vitesse de 200 à 250 km à l'heure. Sur cette base, le groupe Southern a encore développé un système de conception, de construction et d'expertise du train de même type d'une vitesse de 350 km à l'heure.

Selon les chiffres, les technologies ont été améliorées sur le train CRH380A, qui est une création chinoise, par rapport au train CRH2, qui était une co-production chinoise et japonaise découlant de l'introduction des technologies de Kawasaki. La puissance a augmenté, passant de 4 800 kilowatts à 9 600 kilowatts, la vitesse soutenue est passée de 200-250km à 380 km, la résistance aérodynamique a diminué de 15,4%, les bruits produits par le système pneumatique ont diminué de 7%. L'étanchéité à l'air du wagon a augmenté, passant de 4 000 pa à 6 000 pa, ce qui a assuré la sécurité du train, quand il passe dans un tunnel à une vitesse de 350 km à l'heure.

En outre, sur les lignes ferroviaires à gv Beijing-Tianjin, Wuhan-Guangzhou, Zhengzhou-Xi'an, Shanghai-Nanjing, Shanghai-Hangzhou et Beijing-Shanghai, les normes technologiques concernant la courbe minimale et la pente transversale maximale de la ligne et d'autres sont parmi les plus avancées au monde.

Question : Comment les technologies de la ligne ferroviaire à gv de la Chine se sont-elles développées si rapidement ?

Réponse : La Chine a appliqué un système étatique dans la recherche et la construction de la ligne, groupant un grand nombre d'organismes et de talents. La Chine a franchi trois étapes en moins de 6 ans.

Pendant la première étape, elle a assimilé les technologies introduites de l'étranger et a maîtrisé les technologies de construction d'un train d'une vitesse de 200 à 250 km à l'heure. Ce qui a marqué que les technologies du train à gv de la Chine sont parmi les plus avancées au monde. Pendant la deuxième étape, la Chine a lancé un train à gv d'une vitesse de 350 km à l'heure. Ce qui a marqué que la Chine est entrée dans le peloton de tête mondial en matière de technologies de la ligne à gv. Pendant la troisième étape, la Chine a lancé le train à multiples motrices CRH380, portant les technologies de la ligne ferroviaire à gv à un nouveau niveau mondial élevé.

Selon He Huawu, ingénieur en chef du ministère chinois des Chemins de fer, son ministère a appliqué un système étatique dans le développement de la ligne ferroviaire à gv. Y ont participé 25 établissements d'enseignement supérieur, 11 instituts de recherche, 51 laboratoires et centre de recherche de niveau national, 63 académiciens, 500 professeurs, 200 chercheurs et quelque dix mille techniciens.

A l'heure actuelle, la Chine a mis en place toute une série de normes technologiques dans ce domaine, en termes de construction du chemin de fer, du train et des gares, de contrôle du train, du système d'intégration, de régulation des départs de train et de protection environnementale. Ces normes s'adaptent aux conditions réelles de la Chine et ne peuvent pas être copiées. (à suivre)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Xi Jinping appelle à des communications régulières avec les partis européens
Wu Bangguo appelle à l'application complète de la Loi sur les contrats de travail
China Mobile accentue la pression sur Unicom
Les compagnies aériennes prêtes à affronter la menace du train à grande vitesse
Comment résoudre le problème de la Mer de Chine Méridionale