Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 29.06.2011 08h50
Facebook dépasse Microsoft au Royaume-Uni

Le mois dernier, Facebook a volé pour la première fois aux sites internet Microsoft la deuxième place des sites les plus fréquentés du Royaume-Uni, derrière Google, alors que les plus de 50 ans sont de plus en plus nombreux à fréquenter les sites de réseaux sociaux, rapportait UKOM/Nielsen.

Facebook a attiré un nombre de visiteurs record de 26,8 millions de Britanniques le 7 mai, soit une progression de 7 % en glissement annuel. La firme de Palo Alto dépasse ainsi le nombre d'utilisateurs combinés de MSN, Windows Live et Bing, a déclaré lundi l'organisation. Google conservait pour sa part la tête du classement avec 33,9 millions de visiteurs.

En Grande-Bretagne, Twitter a progressé d'un tiers, avec 6,1 millions d'utilisateurs, après que des milliers aient « retweeté » les allégations portant sur les infidélités du footballeur Ryan Giggs de Manchester United, pour protester dans cette affaire contre la censure de la presse sur ordre de justice.

UKOM/Nielsen a indiqué que le nombre de femmes sur ce site avait doublé depuis l'affaire « Giggsgate ».

« La croissance de fréquentation de ces sites sociaux est aujourd'hui principalement tirée par les 50 ans et plus. Il y a tout juste quelques années, cette tranche d'âge ne se serait pas sentie à sa place sur ces sites », estime James Smythe, directeur général d'UKOM.

Il explique que ces deux dernières, ce sont les personnes âgées de 50 ans et plus qui ont représenté les nouveaux membres les plus nombreux chez la population adulte. Le profil démographique des visiteurs de Facebook devient ainsi plus représentatif de la population connectée du Royaume-Uni.

Les plus âgés sont également davantage susceptibles d'utiliser Twitter que par le passé, mais les moins de 18 ans en sont moins adeptes qu'il y a deux ans - ce qui n'est pas le cas pour Facebook.

Le réseau social professionnel LinkedIn, dont la valeur boursière a gagné 58 % pour s'établir à 6,65 milliards de dollars depuis son introduction le mois dernier à la Bourse de New York, comptait 3,6 millions d'inscrits en Grande-Bretagne en mai, soit une croissance de 57 % en glissement annuel.

Ailleurs, Facebook attirait 140 millions de visiteurs aux États-Unis (une progression de 12 %). La fréquentation du site a également augmenté de 7 % en Espagne, de 18 % en France, de 26 % en Italie et de 72 % en Allemagne.

Le nombre de visiteurs de Twitter s'est accru de 22 % aux États-Unis, de 48 % en France, de 58 % en Italie, alors qu'il a plus que doublé en Espagne. L'Allemagne, en revanche, enregistrait une baisse de fréquentation de 11 %.

UKOM/Nielsen étudie le comportement d'environ 50 000 internautes britanniques, ainsi que celui d'échantillons similaires dans plusieurs autres pays. Le panel a été recruté à la fois sur internet et via des méthodes plus traditionnelles.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des groupes et individus honorés pour leur excellent travail dans les affaires de Taiwan
Le Premier ministre chinois appelle au renforcement de la coopération entre les entreprises chinoises et britanniques
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale