Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 20.06.2011 08h16
Microsoft sonne l'alerte sur une arnaque téléphonique proposant des contrôles de sécurité informatique gratuits

Microsoft a mis en garde ses consommateurs sur les marchés anglophones contre une arnaque téléphonique proposant des contrôles de sécurité informatique gratuits.

Microsoft a fait savoir que sa dernière enquête aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et en Irlande avait découvert une nouvelle forme de fraude Internet consistant pour les délinquants à se présenter comme des ingénieurs en sécurité informatique, et à appeler les gens à leur domicile pour leur dire qu'ils sont exposés à une menace de sécurité informatique, et à leur offrir des contrôles de sécurité gratuits.

Une fois leur victime dupée, les arnaqueurs utiliseraient toute une gamme de techniques frauduleuses pour leur dérober de l'argent, tels que l'autorisation d'accès à distance pour leur ordinateur et le téléchargement de codes logiciels pour obtenir les informations sur les cartes de crédit des victimes et faire des achats, selon Microsoft.

Le géant du logiciel a souligné que ces arnaqueurs assuraient généralement leur crédibilité en prétendant représenter des entreprises légitimes, et utilisaient des répertoires téléphoniques pour appeler leur victime par leur nom.

Sur 7.000 personnes interrogées, 15% d'entre elles avaient reçu un appel de ces arnaqueurs, un chiffre qui passe à 26% en Irlande. Environ trois pourcent des sondés ont été abusés par le subterfuge des délinquants et ont suivi leurs instructions.

Sur ces victimes, 17% ont subi des prélèvements d'argent sur leur compte, 19% ont vu leurs mots de passe compromis et 17% ont été victimes d'usurpation d'identité, tandis que 53% des victimes signalent avoir subi par la suite des problèmes informatiques.

Sur les quatre pays étudiés, le montant moyen des vols d'argent s'élève à 875 dollars, et le coût de réparation des dégâts causés aux ordinateurs s'élève en moyenne à 1 730 dollars, avec un maximum de 4.800 dollars aux États-Unis.

Bien que cette combine ne soit utilisée actuellement que dans les pays anglophones, selon les informations disponibles, ce n'est qu'une question de temps avant que ses auteurs ne développent des compétences dans d'autres langues pour étendre leur activité à d'autres pays, a déclaré Richard Saunders, directeur international des relations publiques et avec les analystes chez Microsoft.

Pour éviter cette arnaque, Microsoft offre à ses clients une série de conseils, parmi lesquels veiller à l'installation régulière des mises à jour de sécurité et de ne pas visiter un site Web, saisir des données, installer un logiciel ou toute autre manipulation informatique sur les conseils d'un inconnu.

Pour les personnes qui penseraient avoir peut-être été affectées, la société leur conseille de changer leurs mots de passe de cet ordinateur ainsi que ceux de leurs principaux comptes de messagerie électronique et de tout éventuel compte financier, enfin d'utiliser un antivirus pour vérifier si un logiciel malveillant est installé sur leur ordinateur.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'approfondissement de la coopération au coeur des discussions entre Hu et Medvedev
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial