Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 09.06.2011 11h12
Le Gaokao a 34 ans

Depuis la reprise du système d'examen d'entrée à l'université, ou Gaokao, en 1977, plus de 60 millions d'élèves ont été admis à l'université. Pour la plupart d'entre eux, cet examen est le moyen de changer leur destin.

Gu Dawei nous en dit plus sur le développement de cet examen déterminant et sur la manière dont il s'adapte aux changements de la société.

La soif d'une meilleure éducation est le moteur de nombreux jeunes Chinois.

C'est grâce à la décision de l'ancien dirigeant Deng Xiaoping que l'examen d'entrée à l'université, ou Gaokao, a pu être rétabli en 1977 après une halte de 10 ans.

En décembre de cette année, 5,7 millions de candidats ont participé à l'examen, mais seuls 5% d'entre eux ont été admis à l'université.

Monsieur Gong Ke faisait partie de ces heureux élus.

Etant depuis devenu le doyen d'une des plus prestigieuses universités chinoises, il a une connaissance aiguë du système.

Gong Ke

Candidat au Gaokao en 1977

"Malgré les problèmes existants, je pense que l'examen d'entrée à l'université est très important et a une valeur indéniable. C'est une manière relativement équitable de tester tous les étudiants."

C'est aujourd'hui au tour des enfants des candidats au Gaokao de cette époque de passer le célèbre examen. La seule différence est que les étudiants d'aujourd'hui reçoivent un meilleur soutien de leurs parents ainsi que de la société dans son ensemble.

Père d'un candidat au Gaokao

"Aujourd'hui, tout semble fait pour faciliter les choses aux candidats, du centre de contrôle de la circulation au personnel médical."

Le développement de cet examen est également reflété par son contenu. Le test standardisé à l'échelle nationale a été instauré en 1990, et les universités chinoises ont commencé neuf ans plus tard à recruter plus d'étudiants, donnant ainsi une chance à un plus grand nombre de candidats de recevoir une éducation supérieure.

L'examen s'est avec le temps adapté à de nouveaux critères.

Liu Guocheng

Enseignant au Lycée No.12 de Beijing

"L'un des objectifs du système d'entrée à l'université est de permettre aux étudiants d'apprendre ce que sont les courants dominants de la société et les responsabilités qu'ils devront prendre."

La connaissance est un pouvoir, mais la connaissance peut aussi changer le destin d'une personne.

Les candidats au Gaokao comprennent cela mieux que personne. Beaucoup espèrent que des réformes seront conduites dans le futur pour adapter cet examen aux changements rapides et profonds que connaît le pays.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Conseil des affaires d'Etat appelle à augmenter les dépenses dans l'éducation et à un développement sain du secteur logistique
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?