Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.04.2011 11h30
Une enseignante demande l'inclusion d'un cours sur la mort dans le programme scolaire

D'après Dong Changhong, Professeur au Lycée Jinhua de Chengdu, capitale de la Province du Sichuan, une éducation sur la mort, qui est une partie essentielle de l'éducation sur la vie, peut aider les gens à être moins inquiets ou à avoir moins peur face à la mort, à développer une pensée rationnelle sur la mort, qui est la fin naturelle de toute chose sur Terre, et ainsi leur permettre d'améliorer leur qualité de vie.

« Je crois qu'il est vraiment nécessaire de promouvoir l'éducation sur la mort en Chine, parce que le confucianisme essaie d'éviter toute discussion sur ce sujet et que les Chinois, bien qu'ils reconnaissent à leur juste valeur l'affection et la bonne volonté des gens, ne savent pas, si l'on considère les traumatismes subis suite au séisme de Wenchuan en 2008, faire face calmement aux catastrophes et à la mort ».

Cette enseignante a ainsi recommandé de promouvoir les valeurs des soins humanitaires, de la mort et de la vie, par le biais d'initiatives éducatives, comme ajouter des cours ou encourager la sensibilisation à des sujets liés à la mort dans le programme scolaire des écoles élémentaires et moyennes.

Mais elle pense aussi que c'est chose difficile en Chine, parce que la culture chinoise élude traditionnellement tout ce qui est lié à la mort, quand bien même le chiffre 4 est peu apprécié, parce que sa prononciation en chinois est similaire au mot « mort ».

Le système éducatif chinois est toujours un système orienté vers l'examen et le mécanisme de performance des étudiants demeure inchangé, ce qui fait que tant les parents que les étudiants considèrent toujours que passer les examens est l'objectif les plus important de la scolarité, a ajouté Dong Changhong.

Mme Dong considère le Japon comme un bon exemple de pratique de l'éducation sur la mort, grâce aux publications qui y sont faites sur les catastrophes et la mort. A son avis, les Japonais lui sont apparus remarquablement calmes en dépit du tremblement de terre, du tsunami et de la crise des radiations nucléaires.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : dix corps retrouvés suite à une explosion dans une mine de charbon dans le nord-ouest
Début de l'élection présidentielle au Kazakhstan
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie