Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 08.03.2011 17h14
De plus en plus d' étudiants choisissent d' étudier à l' étranger

Le nombre d'étudiants de Beijing qui vont plancher pour le gaokao, l'examen d'entrée national à l'université, connaitra une baisse record cette année.

Au 5 décembre, la date limite pour les candidatures, seuls 76 000 étudiants s'étaient en effet inscrits pour passer l'examen, soit presque 6% de moins par rapport à 2010.

« C'est la cinquième année de suite que les chiffres sont en baisse, et cette année marquera le plus bas niveau de participation jamais enregistré », a dit Gao Fuqin, Directeur adjoint de l'Autorité des Examens Scolaires de Beijing (Beijing Education Examination Authority, BEEA).

Les spécialistes en éducation donnent comme raisons principales à la désaffection des jeunes pour l'éducation universitaire la popularité des études à l'étranger et le déclin du taux de natalité du milieu des années 1990. On s'attend à ce que le nombre de candidats continue à chuter lors des prochaines années.
Tian Yuan, professeur au Collège 101 dans le district de Haidian, a dit à Metro que son école dispose d'une classe spécialisée pour les étudiants qui ne veulent pas passer le gaokao et envisagent plutôt d'aller étudier à l'étranger à la place, dans laquelle des cours anglais et une formation au SAT (Scholastic Assessment Test, Test d'Evalauation Scolaire) sont fournis.

Elle a dit que la classe avait environ 20 étudiants lors de la dernière année scolaire mais que le nombre a doublé cette année.

« Au début, seuls quelques étudiants choisissaient de ne pas passer le gaokao et d'aller étudier à l'étranger à la place, maintenant il y en a de plus en plus dans ce cas », a t-elle dit. « Un de mes étudiants, très prometteur, et qui aurait très obtenu les notes les plus élevées de l'école au gaokao a reçu un certain nombre d'offres de grandes universités américaines et a décidé d'aller étudier à l'Université de Californie. Je trouve cela dommage ».

Les études dans un pays étranger deviennent un choix de plus en plus populaire pour beaucoup d'étudiants de lycée. Seuls 200 étudiants environ en Chine ont passé le SAT en 2002, mais en 2009 leur nombre avait atteint 15 000, selon le China Education Daily.

Pour s'adapter à cette tendance, nombre de lycées de renom ont également ouvert des classes spéciales pour les étudiants qui ont l'intention d'aller étudier outre-mer, y compris les No 4 et 8 dans le District de Xicheng et le No 11 dans le District de Dongcheng.

Une autre raison de la baisse des candidats à l'entrée à l'université est aussi qu'il y a moins d'étudiants dans les dernières classes de lycée.

Chen Wei, Professeur de démographie à l'Université Renmin de Chine, prédit que le nombre des jeunes de 18 ans à Beijing devrait tomber d'une pic de 120 000 en 2009 à 70 000 en 2020.

Cette année, 100 400 personnes atteindront l'âge de 18 ans à Beijing, soit 12 000 de moins qu'une année auparavant.

Cependant, peu de participants ne veut pas pour autant dire moins de concurrence et un examen plus facile.

La difficulté de l'examen national d'entrée à l'université sera plus ou moins identique à celle des années précédentes parce qu'un prototype destiné à mesurer le niveau de difficulté de l'examen a été établi, a indiqué M. Gao.

« Une douzaine de professeurs d'Université et une douzaine de professeurs de l'enseignement secondaire se réuniront pour composer les questions d'examen et on les passera en revue plusieurs fois afin de s'assurer qu'il y a le même niveau de difficulté chaque année », a t-il dit.

M. Gao a indiqué que le taux d'inscription à l'université sera d'environ 48,5% cette année et que le taux d'inscription tertiaire à l'université sera d'environ 39,5%, chiffres semblable aux années précédentes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?