Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 23.02.2011 13h04
Rapport de la Banque mondiale : la Chine doit financer le développement des services de la petite enfance

Le gouvernement chinois doit inclure et financer le développement de la petite enfance (de 1 à 6 ans), en tant que service public de base, afin d'augmenter la compétitivité du pays, a déclaré un rapport conjoint de la Banque mondiale et de la Commission nationale de la Population et de la Planification familiale.

Le rapport, publié mardi à Beijing, montre que la Chine fait aujourd'hui face à un problème majeur, à savoir fournir des services à la population en-dessous de 6 ans, alors que les 9 ans d'éducation obligatoire pour les enfants entre 7 et 15 ans est devenue universelle.

De plus, le rapport conseille à la Chine de fournir une éducation et d'autres services de développement de l'enfance pour les enfants issus de familles pauvres, en particulier ceux des régions rurales.

Bien que 61% des enfants âgés de moins de 6 ans vivent dans les zones rurales de Chine, seulement 40% d'entre eux ont accès à l'éducation et d'autres services, souligne le rapport.

L'économiste en chef et le premier vice-président de la Banque mondiale, Justin Yifu Lin, a déclaré que le développement de la petite enfance et l'accès à l'éducation sont des facteurs importants pour réduire la pauvreté et assurer le bien-être des enfants.

"Les services de développement de la petite enfance ne sont pas seulement un droit pour les enfants, mais aussi un investissement, dont le taux de rendement, entre 7 et 18%, est très élevé, et qui dépasse l'investissement financier", a précisé M. Lin.

Près de 53 centres de services à la petite enfance ont été mis en place à travers la Chine, dont la majorité sont situés dans les régions moins développées dans le centre et dans l'ouest du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi