Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 21.02.2011 07h58
Mars-500 : un volontaire chinois marche sur la "planète Mars" grâce à un voyage de simulation

Un volontaire chinois, qui a participé à un voyage simulé sur la planète Mars, a quitté la capsule de son vaisseau spatial vendredi et a marché sur une reproduction de la planète rouge.

Avec le Russe Alexandre Smoleevski, Wang Yue a travaillé à la création de ce modèle et a collecté des échantillons de sol et de roches grâce à la commande à distance d'un robot mobile capable d'aller sur Mars, a indiqué Bai Yanqiang, directeur adjoint du Centre de Recherche et de Formation des Astronautes de Chine (CARTC), à l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).

Wang Yue, un instructeur du CARTC, a été choisi l'année dernière pour faire partie des six membres d'équipage d'une expérience internationale Mars-500 à Moscou, qui vise à tester les efforts physiques et psychologiques de l'homme au cours d'un voyage de 500 jours vers Mars.

Selon M. Bai, Wang Yue porte un scaphandre d'astronaute fabriqué par la Russie, équipé d'un système automatique de calcul de la pression et de l'air. Il a porté ce vêtement lors des activités hors du vaisseau spatial sur la maquette de reproduction de Mars. Wang Yue était en bonne santé avant sa sortie de la capsule.

Après un "vol" de 260 jours dans les capsules, les deux membres de l'équipage, le physiologiste russe Alexandre Smoleevski et l'ingénieur italien Diego Urbina ont marché sur "Mars".

Les deux volontaires ont planté les drapeaux de la Russie, de l'Agence spatiale européenne et de la Chine sur la reproduction de Mars.

Les astronautes vont effectuer une troisième marche simulée le 22 février et finiront l'exercice de vol spatial en novembre.

L'atterrissage simulé de Mars-500 est un cratère de météorites où le Spirit Mars des Etats-Unis avait atterri en 2004.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Wen Jiabao : la Chine va rationaliser son industrie des terres rares
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi