Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 16.02.2011 08h56
Un bénévole chinois s'apprête à "marcher" sur Mars

Un bénévole chinois participant à un pseudo-voyage sur Mars s'apprête à simuler vendredi son premier pas sur la planète rouge.

Wang Yue s'est préparé dans son module d'atterrissage pour une activité extravéhiculaire le 18 février, a déclaré mardi à l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) Bai Yanqiang, directeur adjoint du Centre de recherche et de formation des astronautes de Chine (CRFAC).

Wang Yue, 27 ans, instructeur au sein du CRFAC, a été choisi l'année dernière en tant que membre de l'équipage de six astronautes pour l'expérience internationale Mars-500 à Moscou, qui a pour objectif d'examiner les effets physiques et psychologiques sur les hommes d'un voyage de 500 jours vers Mars.

Après 257 jours de "vol" dans des modules fermés, deux membres de l'équipage, le physiologiste russe Alexandre Smoleevski et l'ingénieur italien Diego Urbina ont atterri lundi sur une maquette de Mars.

Les deux bénévoles ont planté les drapeaux russe, chinois et celui de l'Agence spatiale européenne, et ont ensuite récolté des échantillons de sols.

Selon le CRFAC, Wang Yue sera équipé d'une combinaison spatiale russe et il pilotera un module d'exploration martien afin de collecter des échantillons de roches.

La position de l'atterrissage simulé de Mars-500 est un cratère d'impact où la sonde américaine Spirit a réellement atterri en 2004.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les conséquences heureuses d'une lettre d'une handicapée à Wen Jiabao
Chine : le commerce extérieur du Xinjiang a plus que triplé entre 2006-2010
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine