Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 10.01.2011 08h18
Weibo gagne en puissance

Weibo, l'équivalent chinois de Twitter a enregistré en 2010 un nombre considérable de recherches parmi les internautes chinois. Le développement rapide de l'engouement pour ce site suscite encouragements et critiques.

Weibo est une plateforme d'échange. Par le WEB, le WAP ainsi que via de nombreux programmes clients, les usagers peuvent mettre à jour des messages de 140 caractères et les partager immédiatement. Le pionnier et le plus connu des microblog est l'américain Twitter. Quand le plus grand portail chinois a lancé sa version beta de Sina Weibo en aout 2009, il est devenu le premier à offrir un service de micro-blogging en Chine.

Weibo est bien vite devenu une superstar dans l'indstrie florissante des médias. Parmi ses 40 millions d'utilisateurs on trouve des stars de cinéma et d'autres personnages publiques.

Selon les statistiques, il a fallu 38 ans à la radio pour atteindre 50 millions d'auditeurs, 13 ans à la télé et 4 ans à internet. Mais étrangement, Weibo a atteint 40 millions d'usagers en seulement 14 mois.

Certains experts considèrent le micro-blogging comme un moyen de partager des informations de dernières minutes. Ils estiment que ce nouveau type de media est un outil important, pour les corporations comme les particuliers, pour influencer et répondre à l'opinion publique. Weibo a un tel impact que même des agences gouvernementales chinoises s'en servent pour communiquer avec le public.
Weibo gagne en puissance

Malgré sa fonction de canal d'expression libre et de surveillance sociale, le service de réseau social a essuyé beaucoup de critiques de la part des professionnels de l'industrie.

Certains expliquent que cela suscite des sentiments mitigés parmi les usagers de la première heure. Les fans déclarent que c'est un bon moyen de rester en contact avec ses amis occupés, mais d'aucuns commencent à se sentir "trop" connectés, s'affairant encore avec leurs messages à des heures indues.

Avec pour seule restriction une longueur d'une centaine de caractères, difficile, dès lors, de faire la différence entre un Shakespeare et un inconnu, tant la fiction, la prose et la poésie se confondent dans le monde virtuel.


[1] [2] [3]

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a réalisé son objectif quinquennal en matière d'économie d'énergie
Obama discute avec le ministre chinois des AE de la prochaine visite du président chinois
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?