Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.12.2010 11h16
Aucun médicament traditionnel chinois n'a encore réussi à être autorisé en tant que tel en Europe

Jusqu'ici, aucun médicament traditionnel chinois n'a encore réussi à être autorisé en tant que tel en Union européenne (UE).

Le 31 mars 2004, l'UE avait publié une règle : toutes les plantes médicinales en vente sur le marché devront de nouveau s'inscrire pour obtenir une licence pouvant les autoriser à continuer à y être vendu. Cette règle prévoit encore une période transitoire de 7 ans au cours de laquelle les plantes médicinales mises en vente en tant que produits alimentaires sur le marché, pourront être proposés à la vente jusqu'au 31 mars 2011. Mais la période de transition va bientôt s'achever et les médicaments traditionnels chinois n'ont toujours reçu aucune autorisation. Quelle en est la raison ?

La règle de l'UE demande des documents susceptibles de témoigner d'un usage minimum de 15 ans sur le marché européen. « C'est très difficile », a dit le professeur Lin Guoming, directeur du Centre international de la médecine de Belgique. « Car, beaucoup de médicaments traditionnels, très connus des Chinois, étaient entrés sur le marché européen même avant 1995, en tant que produits alimentaires, non en tant que médicaments », a-t-il expliqué.

Deuxièmement, les frais requis à cet effet sont très élevés : 800 000 yuans (environ 119 400 dollars). Les investissements pour les équipements de production doivent dépasser 4 millions de yuans (environ 600 000 dollars), selon les stipulations du GMP de l'UE. Et encore 4 millions de yuans pour la formation des experts et conseillers techniciens.

Malgré tout cela, certaines entreprises chinoises font encore des efforts pour que leurs produits soient autorisés en tant que médicaments en Europe, avant la fin de la période de transition de 7 ans. Le Di'ao Xinxuekang Jiaonang, médicament contre la crise cardiaque produit par la ville de Chengdu au Sichuan, a déjà passé l'examen des autorités médicales néerlandaises. Le Nongsuo Danggui Wan, médicament pour diminuer les douleurs dues aux règles mensuelles, a été déjà approuvé par la Suède. Un autre médicament traditionnel a été déjà authentifié en Grande-Bretagne. Mais on ne sait pas lequel d'entre eux pourra obtenir le premier une autorisation de vente en UE avant le 31 mars 2011.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
Un haut conseiller politique chinois appelle à déployer plus d'efforts pour combattre la pauvreté
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations