Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.12.2010 08h04
La région autonome du Tibet va offrir gratuitement une éducation préscolaire bilingue aux élèves d'ici 2015

Les autorités éducatives de la région autonome du Tibet (sud-ouest) ont annoncé vendredi que tous les enfants habitant dans les zones agricoles et pastorales bénéficieront gratuitement d'ici 2015 d'une éducation préscolaire de deux ans, dans deux langues, le tibétain et le mandarin.

"A cette date, 60% des enfants tibétains iront à la maternelle, contre 24,5% actuellement" a déclaré un porte-parole du bureau de l'éducation du Tibet.

D'après lui, cette mesure vise à améliorer l'éducation préscolaire au Tibet, où la population vit largement de l'élevage et de l'agriculture.

La mesure va améliorer la compétence des enfants en tibétain et en mandarin, et les aider à se préparer à une éducation formelle plus tard à l'école, a-t-il noté.

Le gouvernement central financera cette éducation préscolaire gratuite.

Les habitants de zones urbaines doivent payer les frais de maternelle pour leurs enfants, comme ailleurs en Chine.

Certaines écoles primaires rurales seront encouragées à créer des classes préscolaires, particulièrement celles situées dans des zones d'élevage reculées peu peuplées, avec peu de jardins d'enfants.

Les frais de scolarité, de nourriture et d'hébergement au campus, sont gratuits pour tous les élèves issus de familles d'éleveurs à l'écoles primaire et secondaire depuis l'année 1985.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
Un haut conseiller politique chinois appelle à déployer plus d'efforts pour combattre la pauvreté
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise