Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 02.12.2010 16h54
L'augmentation des attaques de pirates informatiques est une menace majeure

Il y a eu une hausse de 80% du nombre des cas de piratage informatique traités par la police en Chine, chaque année depuis 2006. Les nouveaux cas sont une menace pour la sécurité de l'internet, qu'elle soit publique ou nationale, a déclaré mercredi un haut fonctionnaire de la police au China Daily.

« Les attaques de pirates et les destructions qu'elles causent sont en augmentation rapide. Nous sommes face à une situation sombre », a dit lors d'un entretien Gu Jian, directeur adjoint du Bureau de Sécurité du Réseau du Ministère de la Sécurité Publique.

Des chiffres en provenance du Ministère publiés mercredi montrent que la police a résolu 180 cas de piratage en ligne à la fin du mois de novembre, arrêté 460 suspects et fermé 14 sites internet qui proposaient des logiciels de piratage ou une formation au piratage.

D'après M. Gu, les affaires actuelles de piratage présentent les caractéristiques suivantes :

- L'appât du gain. Les pirates gagnent de l'argent essentiellement en créant et diffusant des virus afin de voler des comptes en banque et de jeux en ligne.
-
- Des tâches spécifiques. La cybercriminalité s'est organisée en fonction de chaînes d'intérêt, avec différents groupes assumant une responsablité pour une tâche particulière, dont la production et la vente de logiciels de piratage, le lancement d'attaques, le vol de détails de comptes et la revente de ces données à d'autres personnes.
-
- Des victimes variées. Les attaques en ligne touchent une large gamme de victimes, en particulier les informations concernant le gouvernement, les affaires et la finance, la circulation, l'énergie électrique, l'éducation et la recherche scientifique.
-
M. Gu a ainsi cité une affaire résolue en août, dans lequel le site de piratage Huaxia Hacking Union a été fermé par la police de la ville de Macheng, dans la province du Hubei, dans le Centre de la Chine. Trois suspects ont été arrêtés et 360 000 Yuans (54 000 Dollars US) de profits illégaux ont été saisis.

D'après la police, le suspect principal, un dénommé Shi, a créé le site internet en novembre 2006. Pour attirer du trafic, il a diffusé des botnets (des logiciels dangereux), qui sont capables de contrôler des ordinateurs à distance sans que leurs propriétaires ne soient conscients que leur système a été mis en cause.

Il a également recruté des membres en vendant des logiciels de piratage et en offrant des formations.

Quand la police a fermé le site en août, il avait déjà recruté près de 10 000 membres.

Une autre caractéristique particulière des cas actuels de piratage, est que les suspects utilisent fréquemment les ressources de réseaux étrangers pour lancer leurs attaques, ce qui complique de plus en plus la tâche de la police dans ses poursuites, a dit M. Gu.

Des chiffres du Ministère montrent que huit ordinateurs sur dix qui sont connectés à internet en Chine ont été à un moment ou à un autre contrôlés par des botnets, et que plus de 200 sites internet gouvernementaux ont été attaqués par des pirates, dont 80% sont situés à l'étranger.

D'après le Centre National de Coordination et de Réponse d'Urgence pour le Réseau d'Ordinateurs, lors de la première moitié de cette année, plus de 127 000 adresses IP étrangères ont été impliquées dans la prise de contrôle malveillante d'ordinateurs sur le Continent.

Dans un contexte où les cas de piratage se multiplient, M. Gu a dit que la police continuera à accentuer ses efforts pour combattre le crime hi-tech, se concentrant sur les bandes qui fabriquent et vendent des chevaux de Troie et les sites internet illégaux impliqués dans du piratage organisé ou l'offre de formation aux pirates.

Qian Jun, un avocat spécialisé dans la sécurité de l'internet et qui exerce à Beijing, dit qu'il est important que la prise de conscience des internautes soit renforcée, et qu'ils fassent attention avant d'entrer sur des sites internet douteux.

« Il est aussi essentiel que la Chine travaille avec les organes judiciaires internationaux pour localiser et arrêter les pirates étrangers », a dit pour sa part Hong Daode, professeur de droit à l'Université Chinoise de Sciences Politiques et de Droit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à la reprise du dialogue et des négociations sur la situation dans la péninsule coréenne
L'Iran met en garde contre l'assassinat de ses physiciens
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?