Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 25.11.2010 11h28
Internet, une nouvelle plateforme d'expression pour les citoyens

Internet est devenu, pour les Chinois, une plateforme de plus en plus importante d'expression de leurs opinions sur les politiques du gouvernement et les problèmes sociaux, d'après un haut régulateur d'internet.

« Vous pouvez comparer la Chine aux pays occidentaux. Les citoyens chinois ont libre court pour exprimer leurs opinions », a déclaré Liu Zhengrong, directeur adjoint du Bureau des Affaires de l'Internet au Bureau d'Information du Conseil des Affaires d'Etat.

Internet a satisfait la demande des citoyens chinois en informations, enrichi leurs vies et leur a ouvert un canal pratique pour exprimer leurs idées, observer et participer aux affaires de l'Etat, a dit M. Liu.

M. Liu a fait ces remarques à la fin de la Troisième Table Ronde de l'Internet Chine-Royaume-Uni, une manifestation annuelle co-organisée par le Bureau d'Information du Conseil des Affaires de l'Etat et le Département britannique des Affaires, de l'Innovation et des Talents.

D'après les chiffres officiels, la Chine compte 420 millions d'utilisateurs d'internet enregistrés, et la couverture a atteint 31,8% de la population totale. La Chine compte la plus grande population d'internautes du monde, et son taux de couverture a dépassé la moyenne mondiale.

En Chine, il est devenu monnaie courante pour les gouvernements locaux de solliciter l'avis de leurs administrés avant de diffuser publiquement des mesures importantes. Parfois, un message posté en ligne, représentatif de l'opinion du public, peut attirer l'attention des décideurs politiques, qui alors lui répondront et même élaboreront une nouvelle mesure en se basant sur elle.

« Il est évident que les autorités légales de n'importe quel pays surveillent de près la diffusion d'informations illégales », a dit M. Liu. « Nous avons constaté que le Royaume-Uni a fait du bon travail sur ce plan-là ».

Il y a toutefois des différences d'attitude envers internet entre la Chine et les pays occidentaux, parce qu'ils sont à un niveau de développement différent et que leurs traditions aussi sont différentes.

Par exemple, a-t-il remarqué, la Chine proscrit la diffusion de toute forme de pornographie, tandis que les pays occidentaux n'interdisent que celle impliquant des enfants.

La Chine espère que davantage d'étrangers pourront en savoir plus sur le développement et l'utilisation d'internet dans le pays, les contacts et le partage des informations étant une bonne chose pour les deux côtés, a dit M. Liu.

Dans l'avenir, la Chine et la Grande-Bretagne devraient améliorer la communication entre les organisations industrielles des deux pays, renforcer la coordination et les sanctions des incidents liés à la sécurité, comme le piratage et la pornographie, afin de créer ensemble un environnement de l'internet sûr et fiable, a-t-il ajouté.

La Chine n'est pas différente des nations occidentales comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne dans les méthodes qu'elle utilise pour réguler internet, a dit M. Liu.

Cette année, la table ronde a comporté quatre sessions de discussion, sur l'informatique en nuage, la protection des droits de propriété intellectuelle numérique, le contenu internet mobile basé sur les plateformes 3G et 4G, et le commerce en ligne.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher