100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 08.07.2010 10h21
Le bras de fer entre Tencent et Sohu concernant la barre d'outils

La Cour vient de régler le conflit sur les logiciels rendus inefficaces, qui opposait deux sites internet concurrents.

La querelle juridique entre deux grands moteurs de recherche, Tencent et Sohu, sur un logiciel de saisie, a finalement touché à sa fin, les deux cotés ayant été reconnues fautives.

Le lendemain de la décision de la Cour populaire intermédiaire n° 1 de Beijing, qui tranché en faveur de Tencent contre les deux filiales de Sohu, avec l'ordre de payer 240 000 yuans de dommages et intérêts et frais de contentieux, la Cour populaire intermédiaire n° 2 de Beijing a pris la décision en faveur de Sohu dans une autre affaire opposant les deux moteurs de recherche. Cette fois, Tencent fut condamnée à compenser à la société Sogou, filiale de Sohu, une somme s'élevant à plus de 230 000 yuans.

Les résultats montrent que les deux entreprises ont été accusées de concurrence déloyale, indique Beijing Business Today, faisant référence aux propos de You Yunting, un avocat du Cabinet d'avocats Debund, basé à Shanghai.

Le conflit a éclaté, lorsque Tencent a ajouté une nouvelle fonction à sa configuration de la messagerie instantanée QQ Messenger au début de 2009. Cette fonction permettait aux utilisateurs de sélectionner un logiciel de saisie, selon Chinabyte.com.

Le logiciel, qui inclut le système de recherche Sogou, très aimé de certains utilisateurs chinois fut désactivé par la suite, si cette option n'était pas sélectionnée.

Environ un mois plus tard, la nouvelle version de Sogou a effectué la même chose pour ses programmes de saisie, affirme Chinabyte.

Sogou a entamé des poursuites judiciaires contre Tencent en juin 2009, affirmant que Tencent a induit les utilisateurs en erreur par la suppression de son programme de saisie et a demandé 20 millions de yuans de dommages et intérêts.

Le vice-président de Sohu Wang Xiaochuan a indiqué à China Business News que le concept de fonctionnement du programme de saisie de Sogou fut entièrement copié par Tencent.

En réponse, Tencent a déclaré dans un communiqué que le programme de saisie QQ ne porte pas atteinte aux droits de propriété intellectuelle et que son programme a été élaboré avec le respect du droit de choisir des utilisateurs, et de ce fait, ne pose aucune barrière technologique à ses concurrents, a indique la compagnie.

Tencent a par la suite déposé une demande reconventionnelle devant le tribunal, accusant Sogou du fait que son programme de saisie gène le fonctionnement de QQ et force les utilisateurs à supprimer un programme de fonctionnement de QQ déjà installé.

Le droit à l'information et le droit de choisir de l'utilisateur sont les principaux critères, d'après lesquels on juge si un logiciel parasite le fonctionnement d'un autre logiciel, mentionne Chinabyte en citant les propos de Yu Guosheng, l'avocat de Shengfeng basé à Beijing.

Si le logiciel est désactivé à l'insu de l'utilisateur ou l'utilisateur est induit en erreur en le faisant, ce genre d'action peut constituer des preuves pour une affaire de concurrence déloyale, affirme Yu.

Les données fournies par les deux sociétés montrent que Sougou a déposé 37 brevets liés à son programme de langue de saisie, alors que Tencent a déposé 38 demandes de brevet, indique le rapport de China Business News.

Derrière ces affaires judiciaires sur les programmes qui peuvent être téléchargés gratuitement, se cache une concurrence fervente des deux moteurs de recherche pour les ordinateurs des utilisateurs, indique Beijing Business Today, se référant aux propos de Fu Liang, expert en informatique industrielle.

Actuellement, de nombreux développeurs de logiciels se battent pour avoir leur icône sur la barre des tâches.

Avec l'utilisation répandue de l'internet, l'installation des logiciels gratuits peut rapporter des sommes importantes en termes de revenus.

Le lecteur multimédia Storm, les téléchargements par Thunder et le logiciel antivirus Safety Guard 360 sont des exemples des logiciels, qui ont permis de rapporter des centaines de millions de yuans de recettes aux entreprises qui les ont créés.

Mais de fréquents litiges sont un véritable problème pour ces compagnies et ils ternissent l'image de l'internet en Chine, affirme Wang Bin, secrétaire général d'une association des droit d'auteurs sur internent, affiliée à la Société Internet de Chine.

« Si cela continue, personne ne sera gagnant», affirme Wang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Mondial 2010 apporte des difficultés économiques à l'Afrique du Sud
Chine : Urumqi en paix, un an après les émeutes du 5 juillet 2009 au Xinjiang
Réajustement du centre de gravité du développement économique mondial
Qui de la Chine ou de l'Inde vieillit le mieux ?
Le Japon devrait payer la Chine de retour
Regardez la Chine de manière objective !
Y a t-il un danger que la Chine oublie le passé ?