100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 10.06.2010 17h15
La Chine se place parmi les premiers dans l'utilisation des nouvelles énergies

La Chine se place parmi les premières nations dans l'utilisation des nouvelles énergies, a déclaré le 5 juin Wu Guihui, ingénieur général de l'Administration nationale de l'Énergie de la Chine, lors de la Tribune internationale des étudiants sur l'environnement qui a pour thème « La ville bas carbone ».

Selon M. Wu, en 2009, la capacité effective des centrales hydrauliques en Chine atteint 197 millions de kilowatts, et se place au premier rang mondial, réalisant ainsi une réduction d'émissions de 520 millions de tonnes de dioxyde de carbone. La production éolienne a doublé entre 2006 et 2008, avec la capacité annuelle respective de 2,67 millions, 6,05 millions et 12,17 millions de kW. En 2009, ce chiffre dépassait 22 millions, classant la Chine au troisième rang au monde. L'électricité éolienne est devenue, après l'électricité hydraulique et l'électricité thermique, l'énergie la plus prometteuse du pays.

De plus, la Chine tient la première place mondiale dans l'envergure des centrales nucléaires en construction. Après trente ans de développement, elle a déjà construit et mis en service onze groupes générateurs nucléaires avec une capacité installée de 9,17 millions de kW et une production d'électricité de 69,2 milliards de kWh, ce qui équivaut à l'économie de 32 millions de tonnes de charbon brut. La construction de trente nouveaux groupes générateurs nucléaires a été approuvée après vérification, pour une capacité finale de 32,7 millions de kW. Vingt-trois sont déjà en construction, contre 57 dans le monde entier, ce qui fait de la Chine la première dans ce domaine.

Le pays est également en tête de l'utilisation de panneaux solaires, ainsi qu'en production de batteries photovoltaïques solaires avec 4 millions de kW par an, soit 40 % de la production mondiale. En outre, en 2009, la capacité installée des centrales à énergie dérivée de la biomasse a atteint 4,5 millions de kW, dont 2 millions de kW ont été produits à partir de paille, et 300 000 kW à partir d'ordures. Actuellement, la Chine compte 35 millions de foyers qui possèdent des puits générateurs de méthane et 1500 ouvrages de méthane dans les grandes bases d'élevage du bétail, représentant une production de méthane annuelle de 15 milliards de m3. À l'heure actuelle, les combustibles biologiques se développent graduellement, et les techniques et l'industrialisation d'autres nouvelles énergies font leurs premiers pas.

« Dans le futur, nous attacherons de l'importance à l'exploitation de l'énergie géothermique, le développement des techniques de stockage d'énergie et les projets innovants de recherche et de développement de nouvelles énergies », a annoncé M. Wu.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois en Ouzbékistan pour une visite d'Etat et le sommet de l'OCS
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon