100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 18.05.2010 16h27
Le transgène est-il l'ange ou le démon ?

La sécurité alimentaire est-elle assurée pour ce qui est des aliments transgéniques ? En répondant à cette question-là, Lin Ming, chercheur et directeur de l'Institut des techniques biologiques de l'Académie des Sciences agricoles de Chine, a déclaré le 17 mai que pour la sélection des semences, la culture transgénique et la culture hybride traditionnelle sont identiques par nature et qu'en envisageant le développement de la technique transgénique, il sera un courant impétueux et irréversible et il constituera par la suite une industrie impérative et irrésistible.

Il a ajouté qu'en réalité dans la nature, le phénomène transgénique peut être constaté partout et n'importe où. Quant aux agriculteurs, il y a déjà longtemps qu'ils utilisent ce genre de phénomène transgénique, qui est appelé méthode hybride traditionnel, pour procéder à la culture de nouvelles variétés.

Lin Ming a poursuivi en disant que la culture transgénique est en fait la continuation, le développement et une nouvelle percée de la technique de la culture hybride traditionnelle. Et d'ajouter que sa similitude avec la technique de culture traditionnelle c'est que toutes les deux, elles procèdent au transfert de gène, tandis que la différence entre les deux, c'est que la technique transgénique peut briser les limites des espèces et réaliser ainsi la réorganisation et le transfert beaucoup plus précis, plus rapides et plus contrôlables du gène, ce qui rend possible la culture orientée des nouvelles espèces animales et végétales et qui joue un rôle irremplaçable sur le plan de la prévention et du traitement de maladies des plantes et l'élimination des insectes nuisibles, de résistance adverse des plantes, de la culture à rendement stable et élevé ainsi que de l'amélioration qualitative des espèces. D'autre part, elle recèle une grande potentialité quant à la garantie de la sécurité céréalière, à la protection de l'environnement écologique, et au développement de la fonction agricole.

En ce qui concerne le développement de la technique transgénique, on peut le résumer comme suit en deux phrases : la première, c'est qu'elle est une technique qui s'est développée le plus rapidement dans l'histoire de l'espèce humaine, car la surface des cultures transgéniques augmente chaque année dans le monde de plus de 10% pour l'essentiel ; la deuxième, c'est que malgré les débats animés et vifs à son sujet, l'industrie transgénique continue à se développer à un rythme vertigineux et fulgurant, alors que l'application en ampleur dans le monde des cultures transgéniques dure déjà il y a plus de quatorze ans, que la surface totale de celles-ci a atteint 134 millions d'hectares et que chaque année, plusieurs centaines de millions de personnes se nourrissent de denrées alimentaires transgéniques.

Abordant le problème qui inquiète tout le monde au sujet de la sécurité des aliments transgéniques, Lin Ming a souligné que jusqu'à présent, il n'est jamais apparu des problèmes de la sécurité de la nourriture et de l'environnement transgéniques qui revêtent un sens scientifiques réel. Quant aux aliments transgéniques, avant leur apparition sur le marché, ils sont soumis à une appréciation de sécurité extrêmement sévère et rigoureuse ainsi qu'une très approfondie. « Pour les choses inconnues, pour certains problèmes que la science ne peut pas pour le moment donner une explication juste et précise, on comprend parfaitement que le public nourrit à leur égard un sentiment de crainte et de frayeur. C'est pourquoi il est nécessaire que les scientifiques, les institutions administratives et les médias unissent leurs efforts pour l'aider à dissiper son doute et sa suspicion ». Le développement de la technique transgénique se trouve actuellement dans sa phase primaire et ce sera seulement lorsque cette technique sera largement utilisée et appliquée dans les domaines de l'industrie, de l'agriculture et de la protection de l'environnement et qu'elle sera introduite dans le foyer des larges masses populaires que le public commencera à la comprendre et à l'accepter vraiment.

En 2006, la Chine a porté la « culture de nouvelles variétés biologiques transgéniques » sur la liste des seize principaux importants projets scientifiques et techniques à réaliser par l'Etat. Puis trois ans plus tard, c'est-à-dire vers 2009, le Ministère chinois de l'Agriculture a décerné le certificat de sécurité à une variété de maïs et à deux variétés de ris transgéniques capables de résister aux maladies et aux insectes nuisibles. Après de longues années de développement et d'accumulation d'expériences, la Chine a réussi actuellement à établir pour l'essentiel et de façon indépendante son propre système d'innovation scientifique et technique de culture transgénique de sélection de semences et de développement industriel. Elle est à la tête maintenant des pays en voie de développement quant à son niveau d'ensemble dans les recherches et le développement des sciences et des techniques de la culture transgénique. Pour ce qui est des recherches fondamentales et des recherches appliquées des cultures transgéniques, dont celle du riz et du coton, elle a obtenu des succès remarquables particuliers a accédé aux premiers dans le monde.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un avion de ligne s'est écrasé en Afghanistan avec 43 personnes à bord
Coopération entre une entreprise privée chinoise et l'EDHEC
Le cinéma chinois doit aider les spectateurs étrangers à « renouveler » leur impression sur la Chine
France : la classe moyenne s'inquiète de plus en plus de la baisse de son niveau de vie
Pourquoi la France pense-t-elle interdire aux femmes de porter le « voile intégral » en public ?
Chine : les nongmingong constituent la plus grande communauté d' « immigrés-balanciers » dans le monde
La Chine promouvra dans tous les domaines le « travail décent »