100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 11.05.2010 14h09
Le piratage de logiciels recule en Chine

Près de 45% des logiciels installés sur les ordinateurs en Chine l'année dernière étaient piratés, soit deux points de pourcentage en moins par rapport à l'année précédente. Les systèmes d'exploitation sont ceux qui sont les moins piratés, avec 27%, d'après Chinalabs.com, une société de recherche et de consultation.

Cette société, qui bénéficie de l'approbation du Bureau d'Etat de la Propriété Intellectuelle, a publié lundi son dernier rapport annuel sur le piratage de logiciels en Chine, une partie de son actuel projet en cours, d'une durée de cinq ans.

Les recherches, qui ont été conduites par le biais d'enquêtes sur échantillon, a rassemblé 2 803 échantillons d'utilisateurs individuels, et 1 834 échantillons d'utilisateurs professionnels, via des entretiens assistés par téléphone.

« Le taux de piratage de logiciels en Chine a constamment baissé depuis quatre ans. Il se rapproche de celui des pays développés », a précisé Ye Xiumin, consultante dans cette société qui a travaillé sur le projet, lors d'une conférence de presse organisée lundi.

D'après Mme Ye, les taux ont baissé depuis les quatre dernières années : 66% en 2005, 63% en 2006, 56% en 2007 et 47% en 2008.

Des produits meilleur marché proposés par les sociétés fabricant des logiciels ont permis de réduire le nombre de copies pirates, a-t-elle dit, citant Microsoft qui a vendu son dernier système d'exploitation bien moins cher en Chine que dans d'autres pays.

« Qui plus est, quelques sociétés locales proposent des logiciels de bureautique et anti-virus gratuits », a-t-elle ajouté.

Par catégories, c'est le taux concernant les systèmes d'exploitation qui a le plus chuté, passant de 81% en 2005 à 27% en 2009.

Mais d'après Mme Ye, les réglementations plus strictes imposées par le gouvernement ont aussi contribué à cette amélioration.

« En 2006, plusieurs corps de gouvernement ont ordonné l'installation de systèmes d'exploitation d'origine sur tous les ordinateurs fabriqués en Chine. A présent, le fait que tous les ordinateurs du gouvernement utilisent des versions originales est garanti. Les entreprises sont en train de suivre le même chemin, se débarrasser des logiciels piratés », dit-elle.

Les logiciels de bureautique constituent le groupe à haut risque, avec un taux de piratage de 63% en 2009. c'était 84% en 2005.

Le taux de piratage des systèmes d'information est passé quant à lui de 70% en 2005 à 28% en 2009.

Les jeux autonomes sur ordinateur ont aussi connu une baisse, passant de 68% en 2005 à 28% en 2009.

Mais pour Ni Guangnan, chercheur à l'Académie Chinoise d'Ingénierie, un taux de piratage de 45% est « encore élevé ».

« En l'occurence, ce chiffre est calculé en terme de quantités de logiciels installés en 2009, qui nécessitaient un paiement, et où les utilisateurs individuels constituent le principal groupe de consommateurs. C'est précisément dans ce groupe que le piratage est le plus fréquent », a dit M. Ni.

D'après Li Shunde, Professeur à l'Université des Lauréats de l'Académie Chinoise des Sciences, le pays travaille sur la modification des lois et règlements afin d'établir des sanctions plus sévères à l'encontre des utilisateurs de logiciels piratés.

Cependant, ces statistiques ne correspondent pas à celles de la Business Software Alliance (BSA), une organisation commerciale créée en 1988 pour être « la voix de l'industrie mondiale des logiciels et de ses partenaires dans le domaine du matériel informatique sur une vaste gamme de sujets de politique et d'affaires »

D'après BSA, le taux de piratage de logiciels en Chine était de 80% en 2008, 82% en 2007 et 2006 et 86% en 2005.

Mais Chinalabs.com met en doute les méthodes de recherche de BSA.

« Leur rapport ne fournit aucun détail sur les données brutes et les méthodes de collecte des renseignements. Plus encore, leurs données ne concernent que les logiciels utilisés sur PC, mais pas les taux généraux de piratage des logiciels », dit le rapport.

Pour autant, les données provenant des deux groupes montrent que le taux de piratage en Chine a de toute façon baissé ces dernières années.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des averses continueront à s'abattre sur le sud de la Chine pendant les deux prochains jours
Séisme de Yushu : la reconstruction sera achevée en trois ans (vice-PM chinois)
Appel au secours de la Grèce : au moins trois milliards de dollars US proviennent de la Chine
Les expériences françaises sont une valeur de référence pour la protection de la langue maternelle
Les appels à purifier la langue chinoise induisent dans l'erreur
C'est normal de louer un appartement
La faible émission de carbone devient un nouveau moteur de la création d'emplois