100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 23.02.2010 11h24
Les internautes tournent en dérision les révélations de New York Times sur le piratage informatique de Google

Les révélations que des cyber-attaques sur Google et d'autres serveurs américains proviendraient de deux établissements universitaires chinois ont beaucoup amusé les internautes en Chine.

«Ces informations sont une absurdité. Est-ce un poisson d'avril? », a commenté un utilisateur sous le pseudonyme sdh13814021912 sur un forum du site www.tianya.cn.

Le New York Times (NYT) a rapporté que les enquêteurs de sécurité non identifiés ont remonté la trace des attaques et sont arrivés aux ordinateurs de Shanghai Jiaotong University (SJTU) et Lanxiang Vocational School, qui selon le rapport auraient des liens avec l'armée chinoise.

Ces informations on suscité un énorme intérêt chez les internautes chinois. Beaucoup d'entre eux rient à l'idée qu'une simple école de formation professionnelle, qui offre principalement des cours de cuisine, de réparation automobile, de coiffure et de science informatique, aurait les capacités nécessaires pour effectuer une cyber-attaque.

« Ces informations sont sans doute une blague », a déclaré un utilisateur ayant le pseudonyme Jinse Xueguang.

«Une école professionnelle utilisée pour camoufler une base de préparation pour des hackers, et tout cela sponsorisé par l'armée. Suis-je en train de lire de la science-fiction? » se demande un autre internaute, surnommé Azydn.

Beaucoup d'utilisateurs ont également plaisanté en disant que le rapport a fait de la publicité gratuite à Lanxiang, l'école professionnelle, lui permettant d'acquérir une renommée internationale.

« Les étudiants devraient aller étudier en master à Lanxiang pour un cursus de sciences de l'informatique », a déclaré un certain Black sur le forum de www.renren.com.

«Je crois que bientôt les jeunes Américains vont venir apprendre l'informatique à Lanxiang », a ajouté un certain Guchen Cangren en plaisantant.

Les internautes sont en train de se moquer de ce rapport, mais les écoles qui se sont retrouvées sous le feu des projecteurs de cette façon inattendue ont été troublées par les événements.

« Nous ne voulons pas de telle publicité, car ces informations sont sans fondement », a déclaré Li Zixiang, le chef du Parti de l'école professionnelle.

Les deux établissements, Lanxiang et SJTU, ont affirmé que le rapport de NYT était sans fondement, et ont nié d'être les instigateurs des attaques cybernétiques contre Google et d'autres compagnies américaines.

« Nous, les étudiants en informatique n'avons pas à démontrer nos talents par des attaques de piratage informatique», a déclaré Xu, un étudiant du Département des Sciences informatiques et d'ingénierie à la SJTU.

« Le hacking va à l'encontre de la loi, et nous avons appris à la respecter en étudiant l'informatique et en nous servant d'internet », a-t-il dit.

Un autre étudiant qui s'appelle Kong a déclaré qu'il était indigné par le manque de preuves dans le rapport du New York Times.

«Ce n'est pas sérieux d'identifier un hacker uniquement d'après une adresse IP, car le vrai hacker peut utiliser des techniques cheval de Troie pour contrôler un ordinateur de quelqu'un d'autre à distance avant de lancer des attaques sur une cible déterminée », a-t-il dit.

Google avait annoncé le mois dernier qu'il pourrait se retirer du marché chinois, suite à un désaccord avec les politiques gouvernementales et des attaques non identifiées visant les services de Google en Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »