100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 09.12.2009 14h06
Les adolescents dépendants de l'internet ont tendance à s'autodétruire

Les adolescents qui sont dépendants de l'internet ont surtout des attitudes qui sont susceptibles de s'identifier avec l'autodestruction, affirme une étude australo-chinoise.

Les chercheurs ont questionné 1 618 adolescents âgés de 13 à 18 ans dans la province du Guangdong en Chine au sujet des comportements, qui consistent à se tirer les cheveux, se frapper ou se brûler, tout en leur faisant passer un test pour évaluer leur dépendance de l'internet.

La dépendance de l'internet a été classée comme un problème de santé mentale depuis le milieu des années 1990 avec des symptômes similaires à d'autres dépendances.

Le test a révélé qu'environ 10% des étudiants interrogés étaient moyennement dépendants de l'internet, alors que moins de 1% étaient fortement dépendants.

Les étudiants classés comme moyennement dépendants de l'internet sont 2,4 fois plus susceptibles de s'automutiler avec une fréquence allant jusqu'à 5 fois au cours des 6 derniers mois, comparé aux étudiants n'ayant aucune dépendance, a déclaré le Dr Lawrence Lam de l'Université australienne Notre Dame.

Les étudiants qui sont modérément voire fortement dépendants sont presque 5 fois plus susceptibles que ceux qui n'ont aucune dépendance de s'automutiler à 6 tentatives voire plus au cours des 6 derniers mois, ont signalé Lam et ses collègues de l'Université de Sun Yat-Sen à Guangzhou.

"Ces dernières années, avec l'internet qui devient de plus en plus à la portée de la population dans la plupart des pays asiatiques, la dépendance de l'internet est devenue un problème croissant parmi les problèmes mentaux des adolescents", ont indiqué les chercheurs dans leur étude publiée dans la revue Injury Prevention.

"De nombreuses études ont conclu qu'il y avait un lien entre la dépendance de l'internet, les symptômes psychiques et la dépression chez les adolescents."

Ils ont déclaré que leurs résultats ont suggéré un lien "fort et significatif" entre la dépendance de l'internet et l'automutilation pendant l'adolescence, même après la prise en compte d'autres variables qui étaient précédemment associés avec ce comportement, notamment la dépression, l'insatisfaction de la famille, ou des événements qui constituent un stress dans la vie.

Ils ont ajouté que cela les amenait à la conclusion que la dépendance de l'internet est un facteur à risque indépendant du comportement autodestructeur.

Les experts interprètent la dépendance de l'internet de la même façon, que le sentiment de dépression, la nervosité, et les sautes d'humeur lorsque la personne n'est pas en ligne. Ils disparaissent tous lorsqu'elle a l'accès à l'internet.

Etre obsédé et se préoccuper si on est en ligne ou pas, c'est également un signe de la dépendance de l'internet.

"Tous ces comportements auraient sans doute comme origines ... des facteurs communs qui nécessitent une étude plus poussée", ont conclu les spécialistes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: ouverture de la Conférence nationale sur le travail économique
La conférence de Copenhague tente de conjuguer les efforts pour lutter contre le changement climatique (AVANT PAPIER)
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine