100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 14.10.2009 08h41
Construction d'un observatoire astronomique par la Chine et l'Allemagne au Tibet

Les scientifiques chinois et allemands construisent actuellement un observatoire astronomique à 4 300 mètres d'altitude dans un district du Tibet.

Les travaux de construction ont commencé lundi dans le bourg de Yangbajain, dans le district de Damxung dans la banlieue de Lhassa, a indiqué mardi Wang Junjie, responsable du projet.

L'observatoire entrera en service au début 2011, après le déménagement d'un télescope ultra sophistiqué sur le plateau du Tibet depuis son actuel site dans les Alpes suisses, a révélé mardi Wang Junjie, également chercheur à l'Observatoire national d'astronomie de l'Académie des Sciences de Chine.

Wang Junjie et ses collègues ont établi cet observatoire en collaboration avec des scientifiques de l'Université de Cologne.

Le projet permettra aux scientifiques chinois et allemands de mener des recherches interdisciplinaires.

"Le Tibet est un endroit idéal d'observation car le manque d'eau dans l'air de cette région assure une transparence atmosphérique superbe et crée un environnement relativement stable pour les recherches en astrophysique, en haute énergie et en physique atmosphérique", a expliqué Yan Jun, directeur de l'Observatoire national d'astronomie.

"L'observatoire sera équipé d'un télescope à ondes submillimétriques de 3 mètres, le premier du genre à être utilisé pour l'observation astronomique générale en Chine", a fait savoir Yan Jun.

Le télescope sera déménagé l'année prochaine de Gornergrat, en Suisse, à 3 200 mètres d'altitude, a-t-il ajouté.

L'observatoire du Tibet sera opérationnel après sa mise en place, les essais et le calibrage du télescope, a indiqué Yan Jun.

"Cet observatoire aidera à renforcer la capacité de la Chine dans l'astronomie submillimétrique et fournira une plate-forme pour les essais et les formations sur le plateau et dans les zones polaires", a-t-il jugé.

L'astronomie submillimétrique fait référence aux observations astronomiques effectuées dans les régions d'un spectre électromagnétique d'une longueur d'ondes comprise entre 0,3 et 1 millimètre.

La Chine compte construire son premier télescope astronomique submillimétrique pour les recherches générales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La RPDC procède au tirs de cinq missiles de courte portée
Open de Chine : Victoires de Djokovic et Kuznetsova
Conviction et scepticisme sur l'IBED
Polémique autour de la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD
Le protectionnisme de l'UE contre la Chine s'aggrave et devient de plus en plus sérieux