Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 04.08.2009 15h42
Découverte d'un variant du VIH par des virologues français

Une équipe de chercheurs virologues, dirigée conjointement par le Centre national français de référence du VIH et par la Centre hospitalier universitaire de Rouen, a annoncé avoir découvert chez une femme de 62 ans un variant du VIH de type 1, lié au virus d'immunodéficience (SIV) qui touche les gorilles, découvert en 2006.

Cette équipe vient de publier sur le dernier numéro de la revue britannique « Nature Medecine » un article dans lequel il est dit : " Nous avons identifié un nouveau virus d'immunodéficience humaine chez une femme camerounaise. Il est proche du virus d'immunodéficience simienne des gorilles et ne manifeste aucune preuve de recombinaison avec d'autres familles du VIH-1 ou avec le VIS des chimpanzés ". Le chef de l'équipe Jean-Christophe Plantier indique que l'hypothèse la plus probable c'est que cette forme du virus est passée du gorille à l'homme, selon l'équipe de Jean-Christophe Plantier. Mais il n'exclu pas la possibilité qu'elle soit apparue d'abord chez les chimpanzés, avant de passer du chimpanzé au gorille puis du gorille à l'homme, ou la possibilité d'une transmission directe des chimpanzés à la fois aux gorilles et aux hommes. De source bien informée, la femme d'origine camerounaise n'a eu aucun contact direct avec les animaux de l'espèce anthropoïde.

Confrontés au profil "rare" que présentait cette femme de 62 ans, les virologues ont procédé à l'étude de son génome complet (séquençage) avant de constater l'existence d'un nouveau variant du virus, inconnu et différent des 3 groupes existants du VIH-1: les groupes M (à l'origine de la pandémie mondiale), O et N. Les scientifiques du CHU de Rouen qui ont baptisé "groupe P" le variant découvert, estiment que "la découverte de cette nouvelle famille de VIH-1 souligne la nécessité de surveiller étroitement l'émergence de nouveaux variants du VIH, particulièrement dans les pays du centre de l'Afrique de l'Ouest, origine de tous les groupes de VIH-1 existants".

Les chercheurs ignorent encore si ce variant du virus est très répandue ou non. Ils pensent qu'il pourrait se propager au Cameroun ou ailleurs sans avoir été remarqué.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?