Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 20.07.2009 16h02
Développement de la MTC en Afrique

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) s'est développée et s'est répandue largement ces dizaines dernières années en Afrique et elle joue un rôle grandissant dans l'atténuation de maladies parmi les populations africaines, en les soulageant des maux et en leur procurant le bien-être.

Par exemple en Afrique du Sud où le statut légal a été accordé à la MTC en 2001, on compte actuellement rien que pour Johannesburg, la plus grande ville de ce pays, une cinquantaine de cliniques et de dispensaires qui pratiquent la MTC. Les données statistiques établies par les départements sud-africains de l'hygiène publique montrent qu'il y a au moins dans tout le pays un millier médecins inscrits de la MTC, y compris certains médecins de la médecine occidentale qui utilisent les méthodes de la MTC pour soigner leurs malades. Au Kenya, bien que la MTC se trouve dans sa première phase de développement, mais déjà les habitants locaux apprécient énormément les bons résultats de la MTC quant aux diverses maladies difficiles à soigner et aux maladies chroniques.

La Chine a commencé à partir des années 60 du siècle dernier à envoyer en Afrique des équipes médicales dont certains membres sont des médecins de la MTC. L'assiduité dont font preuve ces derniers ainsi que leur habileté consommée et leur compétence parfaite attirent de plus en plus les peuples africains qui commencent peu à peu à connaître et à accepter la MTC. Dans certains pays africains, que ce soit le chef d'Etat, les membres du gouvernement, les fonctionnaires ou les gens du peuple, tous, ils sont devenus de fidèles partisans et défenseurs de la MTC.

La MTC fait preuve d'une efficacité particulière quant à certaines maladies contagieuses et infectieuses très répandues en Afrique. A la demande de l'ancien Président Tanzanien Julius Kambarage Nyerere qui avait effectué des visites en Chine dans les années 80 du dernier siècle, des spécialistes de la MTC arrivèrent au Tanzanie en 1987 et jusqu'à aujourd'hui, il y a déjà plus de deux décennies que la MTC est utilisée dans ce pays pour traiter des cas du sida et quelques dix mille sidéens ont reçu des soins qui ont donné de très bons résultats. Quant au traitement du paludisme, le Qīnghāosù (en anglais :Artemisinin), un médicament de la MTC, est largement utilisé dans certains pays africains, dont le Kenya et le Burundi, où cette maladie parasitaire endémique sévit et cause de grands ravages parmi les populations locales.

Pour ce qui est de l'acupuncture qui est réputée comme l'un des trésors de la MTC, elle est très appréciée et amplement répandue en Afrique dont la population considère que c'est un moyen excellent pour les soins thérapeutiques. Citons comme exemple le Mali, l'équipe médicale chinoise y a soigné près d'un millier de fonctionnaires locaux, dont un conseiller du Président et le Ministre des Affaires étrangères. Un parlementaire qui a vu son mal atténué de beaucoup après avoir reçu un traitement de l'acupuncture a proposé à son ami qui est Ministre tunisien de la Santé d'introduire et de développer dans son pays cet art de la MTC.

Depuis les années 60 du dernier siècle, plus d'un millier d'étudiants africains sont venus en Chine pour y apprendre la MTC et parmi eux, certains ont été admis aux grades de la maîtrise eu du doctorat en MTC.

Malgré tous ces succès, il existe toujours des problèmes quant au développement de la MTC en Afrique : manque excessif de médecins effectivement qualifiés de la MTC ; petite ampleur des cliniques et des dispensaires de la MTC ; méconnaissance de la MTC parmi une partie de la population africaine, …… Mais compte tenu du coût de revient bas de la MTC, ainsi que de ses avantages pour ce qui est de ses effets secondaires et de la facilité dans ses opérations, et en plus la bonne base jetée par le grand nombre d'étudiants africains qui apprennent la MTC quant aux échanges et à la coopération dans ce domaine devant lequel s'ouvre de belles perspectives d'avenir.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?