Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 30.04.2009 15h50
Les fabricants de médicaments prennent des mesures préventives contre l'épidémie de la grippe porcine

Alors que le virus mortel de grippe porcine menace même de faire dérailler l'économie nationale, les entreprises pharmaceutiques comme Roche ou Glaxo-SmithKline, qui ont été relativement épargnées par le ralentissement économique, se préparent à jouer un rôle actif dans la lutte contre la propagation de cette maladie.

Bien qu'aucun cas de grippe porcine n'a été signalé en Chine, les producteurs de médicaments, que cela soit des fabricants étrangers ou les producteurs des médicaments de médecine traditionnelle chinoise (MTC), se préparent à l'éventuelle apparition du virus.

Le médicament Oseltamivir (Tamiflu) produit par Roche et Zanamivir (Relenza) de la compagnie GSK ont été désignés comme les médicaments pour traiter la grippe porcine au stade préliminaire.

En Chine, Shanghai Pharmaceutical Group avait été autorisé par la compagnie suisse Roche de produire et de distribuer l'oseltamivir depuis 2006. Le médicament a prouvé son efficacité contre l'épidémie de la grippe aviaire qui a frappé la Chine en 2007.

La société, n'a cependant pas prévu une augmentation de sa capacité de production à l'heure actuelle. "Depuis que la grippe aviaire a été maîtrisée, les ventes de ce médicament ont chuté. Mais l'avons toujours dans nos stocks," a déclaré Yin Qinxie, porte-parole du groupe.

"Nous surveillons cette épidémie de très près. En cas d'urgence, nous serons en mesure de prendre des mesures immédiatement", a déclaré Yin. Shanghai Pharmaceutical dispose d'assez de capacité de production mensuelle pour prendre en charge 200 000 patients, a-t-il dit. L'autre médicament, le Zanamivir de GSK n'est pas encore disponible en Chine.

Les compagnies pharmaceutiques spécialisées dans la médecine traditionnelle ont, elles aussi, une bonne part de marché dans la prévention des virus.

Hutchison Whampoa Guangzhou Baiyunshan Chinese Medicine Company Ltd a annoncé l'augmentation de sa production de Banlangen, médicament qui s'est révélé être efficace contre le SRAS. La compagnie pékinoise Tongrentang et l'entreprise pharmaceutique Livzon qui se trouve à Zhuhai ont également décidé d'augmenter leur capacité de production.

Wang Ming, analyste pharmaceutique à Sinolink Securities, a dit que même si aucun cas n'a été signalé jusqu'à présent en Chine, on doit prendre des mesures préventives contre l'infection.

"En nous basant sur notre expérience pendant l'épidémie du SRAS, la demande en Banlangen et certains autres médicaments de médecine traditionnelle pour prévenir les virus a augmenté, et nous nous y sommes préparés", a déclaré Li Chuyuan, directeur général de Baiyunshan.

"Les entreprises chinoises pourraient également avoir une chance de développer un vaccin contre la grippe porcine, car ils ont montré de très bons résultats dans le contrôle de la grippe aviaire en Chine", a dit Jiao Haomeng, analyste à Central China Securities, en citant China Animal Husbandry Industry Co Ltd et Inner Mongola Jinyu Group à titre d'exemple.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?