Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 20.01.2009 16h37
Les nouveaux médicaments vont pouvoir lutter plus efficacement contre le SIDA

Le Ministère de la santé (MDS) a lancé un programme national de distribution de nouveaux médicaments pour les patients atteints du SIDA, a annoncé le 19 janvier un haut fonctionnaire.

Les médicaments de deuxième ligne, trois médicaments antirétroviraux, sont distribués gratuitement parmi les malades atteints du SIDA avéré, a dit Hao Yang, directeur adjoint du Bureau de contrôle des maladies du ministère.

Le régime de traitement de deuxième ligne inclut deux nouveaux médicaments, TDF et Kaletra, ainsi que le 3TC qui fait également partie des médicaments de la première ligne de traitement. Tous ces médicaments sont importés et coûtent entre 12 000 yuans ($ 1 760) et de 15 000 yuans pour un patient par an.

Le coût des médicaments de deuxième ligne augmente fortement comparé à la première ligne, mais 5 de ces 7 médicaments sont fabriqués en Chine et coûtent entre 5 000 et 8 000 yuans.

"Les nouveaux médicaments donnent de nouveaux espoirs aux patients qui n'ont pas bien réagi au traitement de la première ligne et sont résistants à ces médicaments," a dit M.Hao.

La nouvelle campagne de distribution gratuite de médicaments a été mise en place après des essais cliniques de l'an dernier, qui ont été effectués pour tester l'efficacité de la deuxième ligne de traitement. 429 patients atteints du SIDA avéré, originaires des provinces du Henan, Hubei et de l'Anhui ont participé à ces tests cliniques.

"Ce schéma a déjà donné des résultats positifs", a déclaré Zhang Fujie, chercheur du Centre national de lutte contre le SIDA et de prévention des MST (maladies sexuellement transmissibles).

Au cours de l'essai clinique, l'activité du virus a diminué chez 70% des patients après le traitement avec des médicaments de deuxième ligne pendant une période de 6 mois.

Un nombre croissant de personnes qui suivent un traitement de première ligne ont développé une résistance à ces médicaments et doivent donc passer au traitement de la deuxième ligne, a-t-il dit.

Mais le traitement de deuxième ligne n'est pas nécessairement plus efficace que celui de la première ligne, a précisé M.Zhang.

Les données du MDS montrent que le gouvernement avait fourni un traitement antirétroviral gratuit à 58 000 malades du SIDA depuis 2003.

Grâce au traitement, le taux de mortalité des malades du SIDA est passé de 28,7% en 2002 à 5,8% en 2007, selon un sondage du Centre national de lutte contre le SIDA et de prévention des MST. L'étude avait porté sur 37 305 patients ayant reçu le traitement.

"Le traitement est efficace", a déclaré M.Zhang. "Mais son effet varie considérablement en fonction des patients dans les différentes provinces."

Seuls 9 de plus de 20 types de médicaments contre le SIDA sont disponibles dans le pays, et ce sont uniquement des tests cliniques qui peuvent déterminer si oui ou non le patient doit suivre un traitement de deuxième ligne, a ajouté M.Zhang.

Mais des essais cliniques sont toujours difficiles à réaliser dans le pays parce que les indicateurs impliquent des facteurs multiples et nécessitent des installations spéciales ainsi que beaucoup de ressources humaines, a-t-il dit. "Il est difficile de procéder à des essais cliniques aussi parce que de nombreux patients atteints du SIDA ne suivent pas l'avis du médecin ... ce qui réduit leur effet sérieusement."

Ce qui est d'autant plus inquiétant, a-t-il dit, c'est que "si les médicaments de deuxième ligne deviennent inefficaces, nous n'aurons plus d'autres solutions".

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Les journalistes belges qui « n'ont pas été attaqués»
 Sida : le taux de prévalence est plus fait en Afrique de l'ouest
 Shanghai augmente le nombre de préservatifs distribués
 Beijing offrira des tests de salive gratuits pour le virus du SIDA/VIH
 Un travailleur migrant star dans un film de prévention contre le SIDA
 Les prostituées de Beijing refusent d'utiliser le préservatif malgré l'augmentation du risque de transmission du SIDA
 Près de 60 000 personnes ont suivi le traitement gratuit contre le virus VIH /SIDA
 Chine : la part des femmes parmi les sidatiques a quintuplé en dix ans
 L'UE offre un million d'euros à l'Angola pour le contrôle du sida
 Les scientifiques chinois travaillent sur un nouveau vaccin contre le VIH/SIDA
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.