Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 28.11.2008 08h43
Le ministre chinois de la Protection de l'environnement trouve la pollution inacceptable

Le ministre chinois de la Protection de l'Environnement Zhou Shengxian a averti les gouvernements locaux que la pollution sous prétexte de croissance économique n'était plus tolérable.

"Pendant la période primaire du socialisme, le ralentissement ou la suspension du développement économique pour protéger l'environnement n'est pas acceptable, mais la pollution n'est pas acceptable non plus", a rapporté jeudi le Quotidien du Peuple en citant Zhou Shengxian.

Le ministre a fait cette remarque lors de sa visite dans la province du Yunnan (sud-ouest) où il a parlé avec des officiels locaux de la pollution à l'arsenic du lac Yangzonghai.

En décrivant cette contamination comme une "conséquence néfaste du sacrifice de l'environnement à un intérêt local temporaire", Zhou Shengxian a demandé aux officiels de tirer la leçon de cet incident, ajoute le journal.

"La Chine a fait d'importants progrès depuis le début de sa réforme économique il y a 30 ans", a-t-il indiqué, "mais personne ne peut nier que cette croissance rapide nous a coûté un prix élevé sur le plan de l'environnement et des ressources naturelles."

En juin dernier, on a découvert que le lac Yangzonghai, célèbre pour son eau, contenait de l'arsenic dans la partie située bordant la ville de Yuxi. Une compagnie locale, la Jinye Industry and Trade Co. Ltd, était responsable de cette polllution.

Le ministre a indiqué que la compagnie avait payé 10 millions de yuans d'impôts (1,5 million de dollars) depuis son ouverture il y a trois ans et demi, mais que " la pollution créée par l'entreprise coûtait des milliards de yuans à la collectivité et qu'elle avait affecté la vie de 26 000 personnes."

Il faudra trois ans avant que l'eau du lac redevienne sans danger.

En comparaison avec la pollution du Yangzonghai, qui est un petit lac, l'état du Yangtsé, du fleuve Jaune et des lacs plus importants est plus inquiétant, selon M. Zhou.

"Ils sont bordés de nombreuses usines chimiques et sidérurgiques", at-il ajouté en rappelant que le principe de base du Concept de développement scientifique était "le peuple d'abord".

Un rapport de surveillance publié en septembre a montré qu'en Chine, l'eau de surface était souvent plus ou moins polluée. Environ 26,7% des 759 échantillons d'eau de surface ont été classés "V", le niveau le plus grave de la pollution.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le nombre d'étudiants revenus de l'étranger dépasse les 300000
 Le lac Taihu : levée de sennes pour protéger la qualité d'eau
 Hausse du nombre d'étudiants américains attirés par la Chine
 Le gouvernement chinois investit 500 millions de yuans dans la protection de l'environnement des régions rurales
 Handicapé: coopération Italie-Chine pour former des éducateurs spécialisés chinois
 Le Géoparc mondial de Wudalianchi dans le nord-est de la Chine menacé par la pollution et une réduction de sa superficie (6)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.