Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 11.11.2008 14h06
Popularisation de l'enseignement supérieur en Chine

Jusqu'à la rentrée universitaire automnale 2008, le taux d'accès brut aux grandes écoles ordinaires a atteint 23% en Chine, ce qui montre que l'enseignement supérieur est entré dans la phase de popularisation dans le pays.

Selon des spécialistes en la matière, l'enseignement supérieur a commencé en 1999 à s'étendre, à s'élargir et à prendre de l'envergure en Chine, et cela a duré jusqu'à maintenant près de dix ans. En réalité, depuis le rétablissement en 1978 de l'examen d'entrée aux grandes écoles, l'enseignement supérieur chinois a toujours poursuivi son développement et son expansion. Le Ministère de l'Education publique a suggéré dernièrement de ralentir le rythme de croissance de recrutement des élèves, afin que la proportion de croissance de recrutement soit inférieure à 4% l'année prochaine et ne dépasse pas 3% l'année suivante. C'est pourquoi on peut prévoir la prochaine arrivée de la « période de stagnation » du développement de l'enseignement supérieur en Chine. Et pour la toute nouvelle année universitaire automnale 2008, le nombre d'inscriptions à l'enseignement supérieur a atteint le chiffre record de 5,99 millions de personnes, alors que le point culminant du taux d'accès brut aux grandes écoles s'élève à 23%.

D'après la reconnaissance de la phase de l'instruction supérieure universellement reconnue, le taux d'accès brut inférieur à 15% est la phase de l'éducation des élites, entre 15% et 50% est la phase de l'enseignement populaire, supérieur à 50% est la phase de l'enseignement vulgaire. Après l'entrée dans la phase populaire universellement reconnue, un problème apparaît et devient de plus en plus grave et aigu : la création d'emplois à l'intention des diplômés universitaires.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Le degré de satisfaction éducationnelle et les conditions familiales
 Enseignement professionnel
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.