Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 04.11.2008 14h00
Impacts de la crise financière mondiale sur les études supérieures en Chine et à l'étranger

Le Dollar américain, le Dollar australien, l'Euro et d'autres monnaies ont fléchi au marché des changes en raison de la crise financière qui frappe actuellement le monde entier. Cela est une bonne nouvelle pour les jeunes Chinois qui désirent poursuivre leurs études à l'étranger, car ils pourront ainsi économiser de l'argent, mais cela est une mauvaise nouvelle pour les établissements d'enseignement supérieur pékinois qui souhaitent accueillir des étudiants étrangers et les responsables de plusieurs de ces établissements ont exprimé leurs inquiétudes quant à la baisse probable du nombre des étrangers qui viendront en Chine l'année prochaine pour continuer leurs études, rapporte le « Quotidien de Beijing ».

Il a été organisé ces deux derniers mois à Beijing plusieurs expositions d'études à l'étranger et les représentants de plusieurs centaines d'écoles supérieures outre-mer ont déployer toute leur charme pour essayer de convaincre les jeunes Chinois d'aller poursuivre leurs études dans leurs écoles, et pour les seuls Etats-Unis, une centaine d'écoles d'enseignement supérieur et moyen ont organisé dans la capitale chinoise des séances spéciales pour donner des explications. « La poursuite des études à l'étranger à ce moment-là peut économiser de l'argent » est quelque chose qui aide les écoles étrangères à attirer chez-elles des étudiants et des élèves chinois.

Selon les calculs effectués par des spécialistes en matière de conseils pour l'étude à l'étranger, si quelqu'un va à l'étranger maintenant pour poursuivre ses études, il pourra alors économiser chaque année plusieurs dizaines de milliers de yuans renminbi, voire même, une centaine de milliers de yuans.

La crise financière a suscité de l'inquiétude parmi les écoles supérieures du pays en ce qui concerne le recrutement des élèves étrangers. Un responsable de l'Université des Langues de Beijing a indiqué ouvertement récemment que suite à la crise financière internationale, le nombre des jeunes étrangers qui viendront en Chine pour faires des études va diminuer sensiblement.

L'Université des Langues de Beijing est l'une des rares écoles supérieures pékinoises qui recrutent principalement des étudiants étrangers. En dehors des étudiants étrangers qui poursuivent leurs études en vue d'obtenir leur diplôme universitaire, un assez grand nombre d'autres élèves sont venus en Chine pour faire des stages de perfectionnement du chinois. Le responsable susmentionné a dit franchement que la crise financière n'affectera pas les étudiants étrangers qui jouissent de al bourse d'études accordée par le gouvernement chinois, mais qu'elle produira un effet négative sur les jeunes étrangers qui désirent venir en Chine pour une courte durée en vue de perfectionner le chinois, car leurs frais d'étude sont à leur propre charge et vu les impacts de la crise financière, il est prévu que le nombre de ces derniers diminueront l'année prochaine.

D'autre part, des spécialistes en la matière ont indiqué qu'il ne faut pas dans le moment actuel procéder à l'aveuglette à la poursuite d'études à l'étranger : la crise financière ce genre d'études à l'étranger, car il permet effectivement d'économiser de l'argent, mais en même temps elle accroît les difficultés des étudiants chinois qui vont terminer leurs études à l'étranger quant à l'obtention de visa de travail, ce qui augmente leur difficulté dans la recherche d'emploi.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Chine va subventionner les diplômés des écoles qui demandant des emplois dans les villages
 Des talents chinois à l'étranger encouragés à participer à l'édification du pays
 Le taux d'attente d'emploi des diplômés universitaires atteint 15% en Chine
 Les nouveaux diplômés face au marché de l'emploi morose
 L'Université de Beijing limite les visiteurs
 Comment réduire le taux de myopie chez les étudiants ?
 Chine : les étudiants diplômés donnent la préférence aux entreprises nationales dans la recherche d'emplois
 La Chine est devenue le berceau des étudiants qui désirent obtenir le grade de docteur aux Etats-Unis
 5,59 millions de diplômés universitaires cette année en Chine
 Publication du rapport sur les zhuangyuan des examens d'entrée aux écoles supérieures 1999 à 2007
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.