Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 04.05.2008 16h45
Lancement du 1er satellite chinois de relais de données Tianlian I

La Chine a installée une station spatiale de transmission de données de ses engins spatiaux le 1er mai 2008. Cela a été accompli via le lancement de son premier satellite de relais de données "Tianlian I", à 77 degrès Est au-dessus de l'équateur à 16h25.

Le satellite a été lancé le 25 avril sur un lanceur fusée Long March-3C depuis le centre de lancement Xichang dans la province du Sichuan. Depuis lors, le satellite a entrepris une séries d'actions dont le déploiment de ses voiles solaires, l'allumage de ses réacteurs et son changement de positionnement à quatre occasions.

Le positionnement réussi du satellite a grandement augmenté la couverture du pays mesurant le réseau, la transmission en temps réel des données spatiales et a réduit le risque des futures missions spatiales. Cela permet également d'améliorer l'efficacité des contrôles terrestres et de son commandement, et d'excuter des analyses de problèmes et des sauvetages spatiaux, d'après un expert du centre de Xian.

Dans les jours prochains, le centre effectuera une évaluation complète du satellite. Le satellite sera officiellement remis aux clients après confirmation de son fonctionnement dans des conditions normales et stables.

Le satellite n'entrera pas en fonction juqu'au lancement de la mission du vol habité Shenzhou VII, prévu pour le second semestre de l'annsée 2008.

Le satellite a été développé par la China Aerospace Science and Technology Corporation, et visait à augmenter le temps de communication du vaisseau Shenzhou VII avec le contrôle au sol, et pour améliorer la quantité de données qui peut être transférée. Les vaisseaux spatiaux de pistage Yuanwang, avec plus de 10 stations de contrôles au sol, peuvent seulement couvrir 12% de l'orbite du vaisseau spatial Shenzhou VII

Le satellite "Tianlian I" à lui tout seul peut couvrir 50% de l'orbite de Shenzhou VII ou de toutes autres vaisseaux spatiaux chinois. Avec l'aide du satellite, les scientifiques peuvent collecter plus de données sans délai, et peut détecter plus tôt un dysfonctionnement prenant place dans un vaisseau.

Le lancement était la 105ème mission de la série des lanceurs fusées Longue Marche, et la première mission du lanceur fusée Long Marche 3C.

Le lanceur fusée de 55 mètres avec ses deux boosters est capable d'envoyer dans l'espace des satellites pesant entre 2 600 et 3 800 kilos.

Sept lanceurs fusées Longue Marche-3C sont actuellement en cours de fabrication et enverront dans l'espace "plusieurs satellites domestiques et étrangers"

La Chine a prévu dix lancement spatiaux cette année, dont le vaisseau Shenzhou VII. Il sera lancé depuis le centre de lancement de Jiuquan dans la province du Gansu un peu plus tard dans l'année et les astronautes chinois effectueront une sortie dans l'espace pour la première fois.

La Chine a commencé son programme de vol spatial habité en 1999 et a envoyé avec succès son premier astronaute Yang Liwei en orbite sur la navette Shenzhou V en 2003.

Deux ans plus tard, Fei Junlong et Nie Haisheng ont accompli un record pour la Chine avec vol de cinq jours sur la navette Shenzhou VI. Tous sont rentrés sains et saufs.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Boom des lancements spatiaux de la Chine pour 2008
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.