Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 04.05.2008 16h26
Des hackers étrangers attaquent des sites web chinois

Pendant le mois écoulé, des Chinois à l'intérieur comme à l'extérieur du pays se sont rassemblés pour s'opposer à l'« indépendance du Tibet » et protester contre le préjugé de médias occidentaux. Ils ont utilisé des forums de communauté chinoise sur l'Internet pour organiser des activités à l'échelle mondiale. L'Internet est maintenant devenu un champ de bataille important, quand les activistes de l' «indépendance du Tibet» et d'autres organisations étrangères tentent de perturber des sites web chinois.

Le site web chinois « Red Heart » hacké

Le 19 avril, le personnel technique du 5sai. com – le site qui a lancé le mouvement Chine Coeur rouge dans lequel 7 millions d'usagers chinois de MSN ont ajouté un coeur rouge patriotique à leurs noms d'usagers – a découvert une «bannière de lion de neige » de l'« indépendance du Tibet » posté à sa page d'accueil. En même temps, des millions de paquets de données ont été lancés sur le site dans une attaque de « refus du service ». Beaucoup d'usagers ne pouvaient pas entrer dans ce site.

Chen Huaiyuan, directeur de 5sai. com, a dit que le temps choisi pour l'attaque était très intéressant ; elle intervenait juste deux jours après le lancement du mouvement Chine Coeur rouge et un jour après que la page des sports de CNN ait été hachée. « Au moyen de l'adresse IP, nous avons trouvé que ces attaques provenaient principalement d'Européens » , a dit M.Chen.

Le site Anti-cnn. com est fermé pendant un jour par une autre attaque de refus du service. Les internautes chinois suspectaient les activistes de l'«indépendance du Tibet » d'être derrière cette attaque.

Des sites web de ressortissants chinois attaqués

Les hackers ont visé des sites web de ressortissants chinois, tout comme des sites web du continent chinois. En avril, 11 étudiants chinois en Australie ont posté des appels à une mobilisation pour le soutien du relais de la torche à Canberra sur sunnyoz.com. Le 15 avril, sunnyoz.com a été attaqué. Les données enregistrées par le pare-feu de ce site ont indiqué que l'attaque venait d'Allemagne et d'Espagne.

Depuis que le rassemblement en soutien du relais de la Torche a eu lieu le 24 avril, de nombreux autres sites web de Chinois comprenant ozchinese et A0B0 ont également été attaqués.

Les internautes défendent leurs forums

"Nous suspectons les activistes pro-l'"indépendance du Tibet"d'être derrière ces attaques. Nous avons besoin de l'aide, mais désespérément!", a dit un message posté sur un site web du continent chinois par un étudiant chinois à Sydney il y a quelques jours.
Pour accueillir l'étape du relais de la Torche olympique à Nagano le 26 avril, les étudiants chinois au Japon ont utilisé le fameux Forum Xiaochun Study à l'étranger (xiaochuncnip.com) pour se préparer à organiser un rassemblement.

Mais le forum a été attaqué par la suite par les éléments de l'"indépendance du Tibet" et les groupes d'aile droite. Selon un étudiant chinois à Tokyo, le Forum Xiaochun a été attaqué le jour où le relais de la Torche a eu lieu au Japon. Les attaques étaient si intenses que les internautes ont perdu leurs contacts entre eux-mêmes et certains de leurs plans ont été perturbés.

La Chine répond aux hackers

A l'approche du jour J moins 100 de l'ouverture des Jeux olympiques à Beijing, le danger latent du piratage informatique devenait un grand problème de la sécurité olympique. La large utilisation de l'Internet dans l'organisation des Jeux olympiques a fourni une cible aux hackers. Les expériences du passé ont montré que certains chercheront la notoriété, en essayant de perturber les Jeux. Et l'actuelle situation internationale laisse voir que les Jeux de Beijing seront une cible particulière.

"Les hackers et les virus sont une menace croissante pour les Jeux olympiques depuis les Jeux olympiques de Sydney", a dit un expert sur le problème de sécurité au International Herald Leader. L'ampleur des Jeux olympiques à Beijing est plus grande que tous les autres Jeux précédents, même en terme de nombre d'ordinateurs. Cela pourrait fournir des opportunités aux hackers".

Cependant, les organisateurs sont préparés. Le premier avril, le premier Centre urbain de Réaction et de Traitement d'Urgence pour la Sécurité des Informations de Chine a été établi à Beijing. Il garde la sécurité du réseau vingt-quatre heures sur vingt-quatre. En cas d'une attaque, des contre-mesures seront immédiatement appliquées. Mais la défense des systèmes est un grand défi. Le soi-disant software "Trojan Horse"est une des grandes menaces. Selon les statistiques fournies par l'Equipe nationale de Réaction d'Urgence sur le Réseau informatique, il y a environ 1 million d'ordinateurs infectés par les Trojan l'année dernière.

"Nous donnerons peut-être 200 millions d'alertes durant les Jeux olympiques à Beijing. Certes, toutes ces alertes ne seront pas menaces. Notre Système de Surveillance intelligente identifiera les menaces authentiques, nous mettra en garde contre et les traitera", a dit Jiang Sheng, directeur technique du Système des Informations olympiques.

Pour assurer la sécurité des informations et du réseau durant les Jeux olympiques, le Bureau de la Supervision de la Sécurité du Réseau d'Informations publiques du Ministère de la Sécurité publique a commencé le 26 avril une enquête d'un mois sur la sécurité du réseau national de l'information et sur les virus d'ordinateur. Durant cette période, les organes de sécurité publique visiteront les sites web locaux pour éliminer les virus d'ordinateur et les Trojans.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 7 milliards de yuans pour financer l'économie énergétique et la réduction de l'émission de gaz à effet de serre

 La plupart des sorties d'eaux usées déversent des quantités de polluants dans la mer au Hebei

 Le porte-avions USS Kitty Hawk fait sa dernière escale à Hongkong

 Les économies d'énergie et la réduction de la pollution demeure un problème majeur malgré les succès des mesures gouvernementales au premier trimestre

 Promotion d'un système de contrat de propriété pour les terrains forestiers

 Chine : les maladies chroniques intransmissibles causent de grand ravage parmi la population
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.