Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 01.04.2008 08h53
Tibet : amélioration du niveau d'éducation

Au Tibet, la plupart des enfants sont scolarisés dans les écoles locales. Des spécialistes indiquent que le niveau de vie dans la région s'est largement amélioré ces dernières années, et que les récentes émeutes à Lhassa constituent selon eux une violation des droits de l'homme.

Les émeutes qui ont eu lieu à Lhassa il y a deux semaines ont fait 18 morts et 382 blessés. Des centaines de magasins ont été détruits, 7 écoles et 5 hôpitaux ont été incendiés. Selon un anthropologue, ces données indiquent que les émeutes auraient constitué une violation des droits de l'homme de la population tibétaine.

Hao Shiyuan

Directeur de l'Institut d'ethnologie et d'anthropologie

"C'est un cas typique de violation des droits de l'homme, de détruire une atmosphère où la société connaît un développement pacifique et harmonieux."

Il y a 30 ans, le vice-directeur de l'Université centrale des Nationalités était le premier étudiant originaire de la préfecture autonome tibétaine de Ganzi située dans la province du Sichuan. Il a étudié l'histoire tibétaine après avoir obtenu une license à Beijing. A son avis, le respect des droits de l'homme s'est constamment amélioré au Tibet ces 50 dernières années. Il prend pour exemple l'amélioration du niveau d'éducation.

Xerab Nyima

Vice-directeur de l'Université centrale des Nationalités

"Mes 5 frères et soeurs ont tous un diplôme universitaire. C'est inimaginable que, venant d'une région si lointaine, j'ai pu faire mes études à Beijing. Et c'est même encore plus inimaginable que je sois maintenant vice-directeur d'une université à Beijing, et que j'étudie l'histoire tibétaine."

La politique d'éducation gratuite dans les régions tibétaines lui a permis de suivre une scolarité de l'école primaire jusqu'au lycée.

Selon des statistiques, avant 1960, le taux d'inscription à l'école des enfants tibétains était de seulement 2%. Ce chiffre s'élève maintenant à 99%.

Pendant les 5 dernières décennies, l'éducation s'est largement améliorée au Tibet. Par ailleurs, la langue tibétaine a été protégée. Les élèves tibétains reçoivent une éducation dans leur propre langue. Le gouvernement central investit des milliards de yuans dans le système pédagogique du Tibet chaque année.

Le vice-directeur a également abordé certaines questions posées par des médias étrangers. Selon certains de ces médias, les Tibétains ont été forcés de changer de mode de vie et leur droit au développement et à la survie n'a pas être garanti.

Le vice-directeur a indiqué que les Tibétains n'étaient pas des fossiles vivants et qu'ils avaient également besoin de la modernisation. Il a ajouté qu'il serait inhumain que le monde extérieur mène une vie moderne tandis que les Tibétains seraient condamnés à utiliser encore des lampes à huile.

Source: CCTV



Adresse email du destinataire


 La Chine crée une base de surveillance de la diversité des animaux tropicaux

 La Chine envisage d'investir davantage dans la sauvegarde écologique du Tibet

 Les écoles affectées par les émeutes dans la province du Gansu reprennent les cours

 Ouverture de la colonie de vacances olympique

 La Chine et la France coopèrent dans la formation d'ingénieurs aéronautiques

 Guangzhou frappée par les pluies acides
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.