Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 11.03.2008 13h07
Le Tibet interdit les industries grosses pollueuses et grandes consommatrices d'énergie

Le gouvernement populaire de la Région autonome du Tibet a publié dernièrement un avis sur l'économie d'énergie et sur la réduction des émissions, dans lequel il est stipulé que des restrictions seront imposées au développement des secteurs industrielles à surcapacité de production, à grande consommation d'énergie et à grosses émissions gazeuses et que les industries grosses pollueuses et grandes consommatrices d'énergie, telles que fabrication de papier et pétrochimie, seront interdites, apprend-on de www.xinhuanet.com.

Les mots « interdiction », « contrôle » et « restriction » sont devenus les trois termes clés les plus utilisés pour le moment au Tibet qui mène actuellement une vigoureuse campagne en vue d'économiser l'énergie et de diminuer les émissions. En dehors de l'interdiction imposée au développement de l'industrie de fabrication du papier, de l'industrie pétrochimique et des autres industries grandes pollueuses et grosses consommatrices d'énergie, le Tibet a adopté également des mesures sévères pour contrôler rigoureusement la réalisation de nouveaux projets susceptibles de consommer trop d'énergie, pour restreindre et éliminer les technologies de production désuètes, périmées et arriérées et pour encourager l'emploi de nouvelles technologies de pointe.

Le Tibet envisage d'intensifier l'exploitation et l'utilisation des ressources minières avantageuses et d'établir plusieurs entreprises de grande et moyenne importance dont la production permet d'économiser les ressources et de protéger l'environnement. Il est projeté de mener à bien en premier lieu la remise en ordre des zones aux alentours de Lhassa, chef-lieu de la Région autonome, des principales zones écologiques fonctionnelles, des zones voisines de des villes et des bourgs, des principales et importantes voies routières, des lignes de chemin de fer et des petites mines près des ressources aqueuses. Il est décidé également de procéder à la fermeture ou à la reconversion des petites cimenteries polluantes et qui consomment trop d'énergie.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 L'incitation à l'"indépendance du Tibet" vouée à l'échec

 Chine: le Tibet investit davantage dans la protection du patrimoine culturel

 Des preuves irréfutables et indéniables prouvent que le Tibet appartient depuis toujours à la Chine

 Le nouvel an tibétain a attiré 100 000 croyants bouddhistes

 Lancement des versions anglaises et tibétaines du site web de l'association de Chine

 Février : la meilleure occasion pour visiter le Tibet où la fête du printemps et le Nouvel An tibétain tombent en même temps cette année

 Chine: le Tibet attend 5 millions de touristes cette année

 La Chine affecte un fonds spécial à la protection des vestiges culturels du Tibet

 Tibet : depuis sept années consécutives, un vent d'air pur souffle sur Lhassa

 Le Tibet ajoute 775 bus touristiques pour satisfaire la demande
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.