Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 21.11.2007 08h32
Lancement d'un projet sino-britannique visant à réduire les émissions de CO2 par le biais de nouvelles technologies

La Chine et la Grande-Bretagne ont lancé mardi un projet conjoint visant à réduire les émissions de dioxide de carbone (CO2) par les centrales thermiques grâce à de nouvelles technologies de capture et de stockage du carbone.

Intitulé "Near Zero Emission Coal Initiative", ce projet mené par le ministère chinois des Sciences et Technologies et le gouvernement britannique, vise à réduire à près de zéro les émissions de CO2 par des projets utilisant le charbon comme combustible, comme les centrales thermiques, d'ici 2020, selon un communiqué de presse publié par le ministère chinois.

Les deux parties vont faire des recherches sur la faisabilité de l'introduction de technologies de capture et de stockage du carbone dans les projets chinois et commencer ensuite un projet pilote, selon le communiqué, qui n'a pas confirmé de calendrier pour le projet.

Les technologies de capture et de stockage du carbone sont toutes nouvelles et se trouvent encore dans leur période d'essai. Cependant, elles sont considérées comme ayant un potentiel immense pour aider à ralentir le réchauffement global. Elles ont pour objectif de capturer les émissions de CO2 par la combustion des combustibles fossiles, tels que le charbon, le pétrole et le gaz, avant qu'elles soient entrées dans l'atmosphère et de les stocker ensuite dans un endroit sûr sous terre.

D'après des recherches, ces technologies vont aider les centrales thermiques à réduire leurs émissions de CO2 d'au moins 85%.

Ces technologies ont déjà été mises à l'essai ailleurs dans le monde. En octobre dernier, les Etats-Unis ont adopté trois projets regroupant un grand nombre de tests sur le stockage d'un million de tonnes ou plus de CO2 dans des réservoirs salins profonds, avec un investissement de 197 millions de dollars en dix ans.

Le projet sino-britannique fait partie des mesures conclues lors du Sommet UE-Chine 2005 où l'Union européenne et la Chine ont signé une déclaration conjointe sur le changement climatique qui appelle à un "partenariat" permettant à davantage de coopération et de dialogue sur les plans de l'énergie propre et du développement durable.

La Chine, la troisième économie mondiale, est aussi le deuxième producteur mondial de CO2. Mais avec la plus grande population du monde, son émission de CO2 par tête reste au-dessous de la moyenne mondiale et représente 1/8 de celle des Etats-Unis.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le degré de satisfaction éducationnelle et les conditions familiales

 La Chine réfléchit à l'instauration de taxes sur les émissions de pollution

 Fin du concours de sélection sino-américaine d'adolescents de l'espace

 Haut rendement par mu du super-riz hybride chinois

 Le gouvernement alloue 6 milliards de yuans dans la protection de l'environnement

 Une subvention lancée pour des milliers d'étudiants des régions de l'ouest et centrale
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.