Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 16.10.2007 10h12
Les secrets des cultures hybrides dans la ligne de mire

Des chercheurs du secteur agraire ont inauguré un projet de recherche et de développement sur les plantes hybrides dans l'espoir d'améliorer la productivité des cultures sur une période plus courte.

Le projet de recherche vise à déceler pourquoi les cultures hybrides sont plus avantageuses que d'autres types de culture, a expliqué Sun Qixin, scientifique à la tête du projet et vice-président de l'Université Agraire de Chine.

"Si notre projet se solde par un succès, la production agraire de la Chine pourrait augmenter de 5 millions de tonnes, ce qui représente 1% de la production annuelle actuelle du pays," a dit Sun hier 14 octobre.

Le ministère de la science et de la culture a attribué 30 millions de yuans (2,8 millions d'euros) au projet de recherche qui opérera sur cinq ans.

Certaines pieds hybrides sont plus adaptés que leurs pieds mères. Par exemple, le riz hybride développé dans les années 70 par l'académicien Yuan Longping de l'Académie chinoise des Science a dopé la production nationale sur les 25 dernières années d'un montant total de 400 millions de tonnes, ce qui est égal à la production moyenne nationale d'une année durant les années 80.

"Mais pourquoi les pieds hybrides sont-ils meilleurs ? C'est un problème mondial auquel on ne s'est jamais attelé," a fait valoir Sun. " Nos recherches visent à trouver la réponse".

Yuan, le "père du riz hybride", a passé une douzaine d'années à réaliser environ un millier de tests sur les pieds mères avant de trouver un hybride spécial à haut rendement.

"Notre recherche devrait percer le secret du mécanisme génétique qui nous permettra de réduire la période test de recherche sur les hybrides. Une fois trouvé, nous n'aurions besoin de seulement 100 voir 10 tests avant de trouver le bon hybride," a confié Sun.

Sun et son équipe ont appliqué les résultats de leurs recherches aux productions tests de riz dans la province du Hubei et du Hunan, et de maïs dans les provinces du Shandong et du Henan. Ils ont également effectué des recherches sur du colza et blé hybrides.

"Nos recherches devraient doper le taux de production de riz hybride de 20%," a-t-il précisé.

Cela représenterait un succès primordial étant donné que la surface de terres arables du pays décroît tandis que la demande alimentaire est en augmentation.

A la fin de l'année dernière, le pays possédait 1,83 milliards de mu (unité chinoise) de terres arables, correspondant à 122 millions d'hectares, soit 4,6 millions de mu en moins par rapport à l'année dernière, d'après les statistiques du ministère des terres et des ressources. La plupart des terres perdues le sont à cause des constructions, des désastres naturels et de la reforestation.

"Savoir comment augmenter le rendement des cultures est devenu une question critique, et la production agraire à haute technologie jouera un rôle dans clé dans la sécurité agraire nationale" a déclaré un peu plus tôt cette année Wang Gang, le ministre des Sciences et des technologies.

Accompagnant le programme national de développement et des recherches high-tech, le projet de recherche sur les cultures hybrides avait inauguré à la fin du mois dernier 73 nouveaux programmes, recouvrant l'agriculture, l'énergie, l'information, les ressources, la santé, les matériaux, les études interdisciplinaires et les nouvelles frontières de la science.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Les avocats des ethnies minoritaires dans la province de Xinjiang parfont leur formation

 Le modèle du premier satellite lunaire chinois exposé à Shenzhen

 Un nouveau test de chinois pour les jeunes étrangers

 L'amour est un sujet de discussion populaire au lycée

 Chine: début de la construction d'un projet sino-étranger de rechreche sur le neutrino à Shenzhen

 L'exposition intitulée "La Voie du Renouveau" à Beijing
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.