Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 26.09.2007 09h04
La Chine soumet à l'AIEA une lettre d'approbation d'un projet nucléaire international

La Chine a soumis lundi à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) une lettre d'approbation pour un accord international sur la construction du premier réacteur expérimental de fusion nucléaire du monde.

Tang Guoqiang, le représentant permanent chinois auprès des Nations unies et d'autres organisations internationales à Vienne, a soumis la lettre signée par le président chinois Hun Jintao au chef de l'AIEA, Mohamed ElBaradei.

Selon le traité, la Chine va s'acquitter de ses obligations et contribuer à la réalisation du projet du réacteur expérimental thermonucléaire international (ITER), a déclaré M. Tang.

M. ElBaradei a salué la recherche active de la Chine dans le domaine de la technologie de fusion atomique, indiquant que l'accès de Beijing à l'Accord sur l'établissement de l'organisation internationale d'énergie de fusion ITER avait une signification importante pour la mise en place de ce projet.

En 2006, la Chine a signé le traité dans le cadre du projet ITER, qui comprend également l'Union européenne (UE), l'Inde, le Japon, la République de Corée, la Russie et les Etats- Unis.

Le premier site de l'ITER sera construit à Cadarache, en France. Le projet ITER constitue le programme de recherche scientifique le plus important de collaboration multinationale ayant jamais existé. Avec un investissement de 11 milliards d'euro (14 milliards de dollars), il vise à trouver une solution durable pour la production énergétique.

La Chine prendra en charge 9,1% du budget total,équivalent aux charges financières partagées par les cinq autres pays participants, tandis que l'UE versera 45,4% du budget.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Un vice-Premier ministre chinois souhaite le renforcement de la coopération avec les Etats-Unis dans le nucléaire

 Inde : entretien entre l'ambassadeur américain et un émissaire du gouvernement sur le dossier nucléaire

 Consensus entre l'équipe d'experts en nucléaire et la RPDC sur la désactivation des installations nucléaires

 L'affaire nucléaire iranienne doit être retournée à l'AIEA

 La Chine signe un pacte énergétique nucléaire avec Aréva

 La centrale nucléaire Lingao passe l'expertise officielle
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.