Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Plan du Site Aide Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS
 Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)

 Radio Chine Internationale

 Centre d'Information et d'Internet de Chine

 Beijing Information

 Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 11:20
Le virus H5N1de la grippe aviaire hautement pathogénique devient endémique en Asie de l'est

Le virus H5N1 de la grippe aviaire, potentiellement pandémique, est devenu endémique en Asie de l'est et ne sera pas facilement éradiqué, ont indiqué des experts à l'issue de quatre ans de recherche.

Le Dr Guan Yi du département de microbiologie de l'Université de Hong Kong, China, interviewé jeudi par l'Agence de presse Xinhua, a laissé entendre que son équipe de recherche qui avait collaboré avec l'institut de médecine de l'Université de Shantou, a trouvé que la transmission du virus H5N1 menace sérieusement la santé de l'homme et des volailles dans la région d'Asie et éventuellement dans le monde et qu'elle propose de prendre des mesures de contrôle à long terme.

Les résultats de leur recherche ont été publiés mercredi dans un magazine de sciences naturelles connu à Hong Kong.

Le Dr Guan a souligné que les oiseaux auraient contribué à répandre sur une vaste échelle le virus en Asie.

Le virus H5N1 de la grippe aviaire a provoqué l'éclatement de la grippe aviaire dans 7 pays de l'est et du sud-est asiatique, ainsi qu'en Chine en 2003 et au début 2004. Ce virus meurtrier a tué des hommes en Thaïlande et au Vitenam.

Les chercheurs de l'équipe de Guan a découvert une série de gènes qui ressemblent à ceux du virus qui avait provoqué la propagation de la grippe humaine à Hong Kong en 1997 avant l'éclatement de la grippe aviaire en 2001 et en 2002.

Actuellement, on a recensé peu de cas de transmission à l'homme, mais il est très probable que l'homme s'expose au risque de contamination du virus H5N1 qui se propagerait chez êtres humains à travers la mutation du gène du virus.

Les gouvernements des pays d'Asie orientale doivent attacher une grande importance et prendre des mesures visant à contrôler en temps voulu la transmission du virus H5N1.

(Xinhua)





 Le nouveau foyer de grippe aviaire est un cas isolé, selon un responsable du ministère chinois de l'Agriculture

 Remise en opération du mécanisme d'urgence contre la grippe aviaire dans la province de l'Anhui
Copyright © 2000-2004 Tous droits réservés.