Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 28.12.2010 08h55
Les médicaments traditionnels chinois en difficulté dans l'UE (4)
Le 18 novembre 2005, un pharmacien compose un remède traditionnel pour un client dans une boutique de Tong Ren Tang à Sydney, première succursale de Tong Ren Tang en Océanie.

Il est difficile pour les Occidentaux de comprendre la théorie de la médecine chinoise, compliquant le développement à l'étranger de l'entreprise Tong Ren Tang.

Tong Ren Tang possède 300 ans d'histoire et est généralement bien connue des Chinois. Son développement à l'étranger reflète cependant l'évolution des médicaments traditionnels chinois dans le reste du monde.

En juillet 2010, la veille de l'introduction à la Bourse de Hongkong de Tong Ren Tang, Mei Qun, vice PDG de la compagnie a déclaré, « le défi le plus important que nous affrontons est l'augmentation de la quote-part des marchés européen et américain. »

À l'heure actuelle, Tong Ren Tang est déjà présent dans 15 pays, avec 38 magasins à l'étranger et une exportation annuelle vers plus de 40 nations. Durant le premier semestre de l'année, l'exportation des produits Tong Ren Tang a représenté 17 millions d'USD, soit une augmentation de 10,75 % par rapport à la même période de l'année précédente.

L'entrée sur les marchés étrangers n'est pas l'objectif premier de Tong Ren Tang. En 2000, Tong Ren Tang Technologies s'est séparée de sa société mère et a pris en charge l'entrée sur le marché international. En dix ans, Tong Ren Tang a entrepris une coopération avec Hutchison Whampoa de Li Ka-shing afin de profiter du réseau des pharmacies de la société pour distribuer ses produits dans les pays occidentaux.

Aujourd'hui, cependant, les exportations de Tong Ren Tang se concentrent en Asie du Sud-Est. La barrière culturelle exerce une pression négative en dehors de cette région. Peu d'Occidentaux comprennent en effet la théorie complexe de la médecine chinoise. Prenons l'exemple d'Angong Niuhuang Wan, le best-seller de Tong Ren Tang. Persuader les Occidentaux de consommer cette mixture n'est pas chose aisée, en raison notamment des ingrédients peu orthodoxes qui la composent (bézoard de bœuf, poudre de perle et musc).

De plus, les normes modernes compliquées sur la qualité et la sécurité des médicaments sont un autre frein. Comme l'expliquait Liu Zhengcai, célèbre médecin traditionnel chinois du Sichuan, « Vous ne pourrez jamais obtenir de résultats satisfaisants en utilisant les normes occidentales pour mesurer l'efficacité des médicaments traditionnels chinois ». Durant leur croissance, beaucoup de plantes médicinales traditionnelles intègrent des métaux lourds.

Tong Ren Tang a signé un accord de coopération avec l'École Confucius pour que cette dernière donne des cours en anglais sur la médecine traditionnelle, contribuant ainsi à promouvoir la culture chinoise.

Concernant le futur, Mei Qun a indiqué aux médias chinois que Tong Ren Tang projette d'ouvrir 100 magasins à l'étranger. Selon lui, on peut extraire les ingrédients actifs de la médecine chinoise en utilisant les technologies occidentales. Ceux-ci sont placés dans des pilules ou des comprimés, et répondent ainsi mieux aux habitudes des Occidentaux.

Une porte-parole de Tong Ren Tang a déclaré : « c'est une impasse si vous mesurez l'efficacité des médicaments traditionnels chinois par les normes occidentales. Je ne peux pas écrire la composition moléculaire de tous nos médicaments, mais cela ne signifie pas qu'ils soient de mauvaise qualité. »

La THMPD entrera en vigueur l'année prochaine et vise principalement les médicaments à base de plantes. En réalité, les médicaments traditionnels chinois ne sont pas totalement à base de plantes. De plus, c'est en Chine que la demande pour ces produits est la plus grande. En conséquence, la THMPD exercera une influence sur l'exportation de ces médicaments vers l'UE, mais n'aura qu'un impact limité sur le développement général des médicaments traditionnels chinois.



[1] [2] [3] [4]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher